Articles

Théâtre : Andromaque

Par Laurent Schteiner, le 25 décembre 2013 — andromaque, racine — 2 minutes de lecture

Andromaque est de de toutes les tragédies de Racine celle qui produit le plus d’effet par l’énergie, la vérité des passions qui s’en dégage, et le va-et-vient permanent entre espoir et déception, terreur et pitié. Point d’artifices pour cette proposition de la Compagnie Matamore, mais un choix de mise en scène sobre et minimaliste au service du texte et de sa musicalité implacable.

Après la prise de Troie, Pyrrhus, fils d’Achille, a reçu comme prise de guerre, Andromaque, veuve d’Hector et son fils Astyanax. Epris de sa captive, il diffère son mariage avec Hermione, fille de Ménélas et  refuse de livrer Astyanax aux Rois Grecs. Andromaque attachée au souvenir d’Hector, rejette les avances de Pyrrhus qui envisage alors de renoncer à elle pour épouser Hermione. Mais, craignant pour la vie de son fils, Andromaque se résigne à épouser Pyrrhus. Hermione, qui aime passionnément Pyrrhus, n’accepte pas cet abandon et demande à Oreste de la venger…

Andromaque

Assis dans des chaises disposées sur la scène, les personnages, acteurs de leur inflexible destin, forment une complexe géométrie, reprise dans le jeu des éclairages. Alternant entre  pénombre et lumière, ils empruntent des couloirs lumineux qui ne se rencontrent jamais. Prisonniers d’un labyrinthe intérieur, les corps se déplacent mécaniquement, et le jeu se concentre sur les visages et les voix : diction, expression, rupture, silence, respiration insufflent aux alexandrins la vie. La langue est impitoyable et ne souffre aucune approximation dans le rythme. Malheureusement, certains comédiens à trop vouloir pousser la tragédie, glissent dans le grandiloquent et l’emphatique.  On retiendra le jeu tout en finesse et sublime de tempérance de l’interprète d’Andromaque (Valerie Durin ) et celui de Nelly Morgenstern, Hermione, touchante dans sa vindicte.

Sabrina Amghar.

 

Andromaque, de Jean Racine.

Mise en scène de Serge Lipszyc

Avec Sylvain Méallet, Julien Léonelli, Serge Lipszyc, Lionel Muzin, Valérie Durin, Juliane Corre, Nelly Morgenstern, Isabelle Gouzou.

Crédit Photo : Benoit Fortrye

 

Théâtre de l’Épée de Bois

 Cartoucherie, route du Champ de manœuvre, 75012 Paris

Réservations. : 01 48 08 39 74

www.epeedebois.com

 

Laurent Schteiner