Articles

Théâtre : « Bambina » de Serena Reinaldi

Par Laurent Schteiner, le 13 octobre 2021, mis à jour le 14 octobre 2021 — bambina, sebastien rajon, serena reinaldi, Theatre Lepic — 3 minutes de lecture

Le théâtre Lepic nous propose actuellement  une pièce originale et protéiforme de Serena Reinaldi, Bambina. Dans une belle mise en scène de Sébastien Rajon, Serena Reinaldi nous présente Bambina, cette femme par qui le scandale est arrivé en Italie. S’inspirant de faits réels, Serena Reinaldi nous offre une matrice à plusieurs entrées dans ce spectacle aux profondes ramifications.

Les scandales qui ont secoué l’Italie et précipité la chute de Silvio Berlusconi ont débuté avec le Bambinagate. Mais qui était celle que l’on a appelé Bambina ? Une mineure, piégée par une société consumériste « machiste » et indélicate. Son seul recours ou point fixe dans l’existence était représentée par sa mère qui constituait le ciment d’une relation contrastée. Objet sexuel, elle était prise ou rejetée au gré d’une morale pernicieuse.

Exister au-delà de son corps a été sa préoccupation principale. Son désir de changer le monde devint une idée fixe dont le star-système en fit des gorges chaudes. Si sa croisade personnelle prêtait à rire, ses motivations étaient sans faille. Ne plus être un faire-valoir dans cette société où tout mauvais traitement à l’égard des femmes se traduit toujours par un profond sentiment de suspicion entamant leur responsabilité. A bien des égards, son combat ressemble à celui de la Cicciolina, star du porno, qui, dans les années 70 avait entamé une carrière politique avant de devenir députée.

Puis, par un raccord dont le destin a le secret, Bambina trouva l’apaisement et une forme de liberté en existant en tant que femme sans toutefois renoncer à ses principes qui avaient jalonné sa nouvelle vie.

Serena Reinaldi interprète avec profondeur toutes les facettes de cette femme étonnante qui a refusé son destin dans la société consumériste de l’époque. Touchante, dominée ou dominatrice, Serena Reinaldi nous présente un panel de son talent dénonçant une domination masculine qui tente toujours d’asservir et de ravaler la femme à son rôle de mère. Au-delà de ce rôle, point de salut.

Laurent Schteiner

 

Bambina de et avec Serena Reinaldi
Mise en scène de Sébastien Rajon

  • avec les voix de Christophe Alévêque, Laure Portier et Sébastien Rajon
  • Costumes : Sarah Colas
  • Enregistrement voix : Laurent Balot, et Alexander Maxwell
  • Musique : Pigmy Johnson
  • Images : Alexandre Lang
  • Vidéaste : Frédéric Brelmono
  • Lumières : Florent Barnaud

Théâtre Lepic 
1 av. Junot
75018 Paris

Locations : 01 42 54 15 12
www.theatrelepic.com

les mardis à 19h

 

Laurent Schteiner

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera révisé par les administrateurs si besoin.