Articles

Théâtre : "Battements d'elles" un joli monologue à la Manufacture des Abbesses

Par Audrey Jean, le 3 mars 2015 — Battements d elles, manufacture des abbesses, Pierre-Olivier Scotto — 2 minutes de lecture

Dans « Battements d’elles » Pierre-Olivier Scotto nous livre un joli seul-en-scène, une confession intimiste sur l’admiration qu’il porte aux femmes qui ont peuplé sa vie. Les femmes, toutes ses femmes, mêmes les plus fugaces comme la dame de service de la cantine ou encore sa première psychanalyste il nous les racontent. Par un geste, une voix, un accessoire, il les réunit sur le plateau de la Manufacture des Abbesses dans un ballet un brin mélancolique.

battements-d-elles_affichefinale

« Depuis plusieurs mois, je fais un rêve récurrent. Des femmes m’apparaissent . Elles sont toutes habillées de noir. Elles forment un chœur…comme dans des églises évangélistes, elles chantent en rythme. Parle-nous, parle-nous ! »

Auteur et interprète Pierre-Olivier Scotto s’illustre ici dans une performance parfaitement dosée, jonglant avec brio entre le récit de son rapport aux femmes et la juste incarnation de toutes ses créatures. En effet le texte du spectacle assemble dans un apparent désordre les souvenirs d’un homme, des instantanés de vie toujours marqués par une présence féminine. Le récit semble s’égarer dans les méandres de sa mémoire, chacune des femmes décrites apparaissant d’un coup comme si elles mêmes décidaient du parfait moment où intervenir. Dans une mise en scène maitrisée, avec beaucoup de finesse, le comédien évoque la femme à chaque fois caractérisée par un accessoire, l’objet renfermant toute l’essence de ce souvenir. Un contact magique et poétique avec un sac à main ou un foulard qui libère un esprit, une sensation. Mais finalement en les évoquant c’est lui que l’on découvre, derrière les femmes c’est sa personnalité qui se construit. C’est lui qu’il nous raconte au fil de cette jolie d’histoire, une histoire d’elles et d’ailes, qui rend l’hommage encore plus touchant.

Audrey Jean

« Battements d’elles » écrit et interprété par Pierre-Olivier Scotto
Mise en scène Julie Carcuac

Jusqu’au 29 Mars
Du jeudi au samedi à 21H
Le dimanche à 17H

Manufacture des Abbesses
7 rue Véron 75018

Audrey Jean