Articles

Théâtre : "Battlefield" le retour de Peter Brook au Mahabharata

Par Audrey Jean, le 19 septembre 2015 — Battlefield, Bouffes du Nord, Jean-Claude Carrière, Mahabharata, Peter Brook — 4 minutes de lecture

A l’âge de 90 ans Peter Brook nous gratifie d’un épisode court et inédit du Mahabharata intitulé «Battlefield». Trente ans après le retentissant succès au Festival d’Avignon de sa version de 9H, l’épopée indienne n’a véritablement rien perdu de sa superbe et résonne toujours autant avec nos préoccupations contemporaines. « Battlefield » interroge le public sur ce qui reste après la bataille et exhorte le monde d’aujourd’hui à enfin trouver la paix. Sublime !

cote-slide-battlefield-1

« Yudishitira : Poverty is not glorious. Nor is sadness. Nor is solitude. I killed millions of men. I must go to the woods. This victory is a defeat. »

Ecrit il y a plusieurs milliers d’années, le Mahabharata retrace les aventures de combattants qui se déchirèrent durant la plus grande guerre d’extermination de l’histoire du peuple indien. Ce long poème épique entrecoupé de mythes est un éveil à la spiritualité, et réveille un questionnement universel et terriblement actuel sur la responsabilité face aux actes barbares inhérents à la quête du pouvoir. Comment assumer une victoire lorsqu’elle est synonyme de millions de morts ? Comment régner avec justesse sur un peuple lorsque l’on a encore le goût de son sang dans la bouche ?

Yudishitira tente de grandir avec ces questions. Après une guerre terrible et sanguinaire laissant derrière elle des cadavres innombrables les Pandavas ont vaincu. L’ainé Yudishitira monte alors sur le trône, tentant d’accomplir sa destinée avec sagesse, épaulé dans sa tâche par sa mère Kunti et le vieux roi aveugle Drirashtra. Poussé par une soif inextinguible de justice, horrifié par les images obsédantes du champ de bataille, Yudishitira sera peut-être enfin celui que le peuple attend.

« Les dix-huits volumes de l’œuvre ont été écrits comme une leçon donnée à un jeune prince qui va devenir roi pour qu’il comprenne tout ce qu’il doit connaitre pour être réellement digne de cette responsabilité. On aimerait bien que tous les Présidents, Premiers ministres, Généraux, tous ceux qui ont du pouvoir et de la responsabilité puissent rentrer ensemble dans ces questions. Alors oui le Mahabharata c’est pour eux autant que pour nous ! » Peter Brook

Peter Brook reste évidemment fidèle à l’essence de son théâtre et livre ici des tableaux d’une simplicité bouleversante, sublimés par le décorum des Bouffes du Nord. D’une écharpe rouge il crée des vers de terre, une rivière, un corps, de simples tiges de bambou deviennent épées, et autant de merveilles dont le célèbre metteur en scène anglais a le secret. Quatre acteurs incarneront avec mæstria la matière vivante de ce spectacle; le regard fiévreux, la voix chaude, ils hypnotisent littéralement leur audience captivée par les histoires étonnantes du Mahabharata. Des rois et des reines, une interprétation légère et pure à l’image de la langue mélodieuse qu’ils déversent. Après le dernier battement de tambour, comme l’instant, suspendu, chargé, le silence est d’or, le public retient son souffle avant la longue salve d’applaudissements.

Audrey Jean

« Battlefield »d’après le Mahabharata et la pièce de Jean-Claude Carrière
Adaptation et mise en scène Peter Brook et Marie-Hélène Estienne

Avec : Carole Karemera, Jared McNeill, Ery Nzaramba et Sean O’Callaghan
Musicien : Toshi Tsuchitori

Spectacle en anglais, surtitre en français

Jusqu’au 17 Octobre
Du mardi au samedi à 20H30
Dimanche à 20H
Matinées les samedis 3, 10 et 17 Octobre à 15H30

Théâtre des Bouffes du Nord

Audrey Jean