Articles

Théâtre : "Blockbuster" vous n'avez jamais vu ça !

Par Audrey Jean, le 13 octobre 2016 — cinema, collectif mensuel, Nicolas Ancion, théâtre, Théâtre 71 Malakoff — 3 minutes de lecture

Nicolas Ancion et son collectif mensuel fusionnent le théâtre et le cinema dans un spectacle d’une pertinence rare « Blockbuster ». Cette politique-fiction détourne des extraits de films américains pour donner naissance à un nouveau document cinématographique doublé en live par les comédiens au plateau. En plus du travail colossal nécessaire à l’écriture et à la conception de ce spectacle le matériau final est férocement drôle et doté d’un message profondément contestataire. À découvrir absolument au Theatre 71 jusqu’a samedi, puis en tournée en France et en Belgique.

filenameutf-8blockbuster-dominique-houcmant-goldo-1

Mortier, patron charismatique et multi-milliardaire fait face à une nouvelle problématique, une taxe va bientôt être prélevée sur les très grandes fortunes. Panique au monde des riches, d’autant plus que la pugnace journaliste Corinne Lagneau menace de révéler dans un de ses articles comment certaines grandes puissances planquent sous le tapis des liasses de billets pour éviter de payer les impôts. Muselée par le directeur de rédaction Corinne Lagneau voit son article censuré et décide d’alerter le grand public via internet. Dehors la révolte gronde, le peuple prendra-t-il le pouvoir ?

Quelle folie ! 160 films hollywoodiens, 1400 plans-séquences ont été nécessaires à ce montage parodique. Des extraits de scènes où se côtoient en toute décontraction Brad Pitt, Al Pacino, Sylvester Stallone ou encore Mickaël Douglas. Le casting à lui seul ferait rêver n’importe quelle société de production. Mais le collectif mensuel ne se contente pas de réunir à l’écran toutes ces stars tant adulées, Nicolas Ancion détourne avec malice l’image même du blockbuster, son fondement grand public et divertissant. Le résultat à l’image est donc hilarant et parfaitement rythmé, spectaculaire et hypnotisant. Au plateau 5 artistes s’echinent à ajouter le son à l’image diffusée au-dessus, 3 comédiens doublent les voix et fabriquent en live la multitude de sons nécessaires à l’élaboration d’un film tandis que 2 musiciens ajoutent leur part d’habillage dramatique avec des mélodies sur-mesure. Quel travail ! Finalement le spectacle s’amuse des codes du cinéma américain, en mettant en scène avec ironie des secrets de fabrication artisanale Nicolas Ancion se moque gentiment de la fascination que le public éprouve pour le cinema. La performance collective est virtuose, tels des fourmis les artistes au plateau fabriquent cet objet dans un vaste capharnaüm d’où émergent des questions, des constats, des idées, car enfin le spectacle  s’insurge avant tout contre la passivité.  « Blockbuster » dénonce avec force  la matrice de laquelle il est lui-même né.  Intrinsèquement révolutionnaire  et contestataire à tous niveaux le spectacle évolue comme un très bon film d action vers un climax absolument renversant, une scène finale apocalyptique et jubilatoire que nous ne pouvons évidemment pas dévoiler.  Bien que notre enthousiasme transpire dans ces quelques lignes il faut en effet avouer que l’expérience reste assez indescriptible, ce film il faut le voir et le vivre tout simplement !

Audrey Jean

« Blockbuster » 
Ecriture Nicolas Ancion / Collectif Mensuel 
Librement inspiré d’Invisibles et Remuants
Conception et mise en scène Collectif Mensuel

Jeudi 19h30, Vendredi 20h30 et samedi 19h30 
Theatre 71 scène nationale de Malakoff 

 
 

Audrey Jean