Articles

Theatre : Casanova, Requiem for Love

Par Laurent Schteiner, le 21 mars 2013 — casanova, diana dobreva, theatre de l'epee de bois — 3 minutes de lecture

Giacomo Casanova, le séducteur mythique, est âgé, fatigué. Il se remémore sa vie. Une vie devenue une légende. Nous allons la revivre avec lui. Elle est celle de la quête perpétuelle d’une âme insoumise, guidée par ses sens et les plaisirs. Une âme, piégée par l’ivresse des illusions, qui va descendre dans l’abîme des passions infernales.

Ce spectacle est le voyage initiatique d’un esprit exalté, le vénitien Casanova, qui, dans son dernier souffle, perçoit l’image lumineuse de l’Amour Éternel.

«Le sacrifice et la poésie d’une vie d’Homme à la quête du secret de l’être au travers de l’Amour, et l’idée même de ce paradis originel, inscrit de façon indélébile au plus profond de nos cellules, de nos gènes et que nous cherchons sans cesse jusqu’aux derniers instants de notre vie, telles sont les deux forces qui traversent mon spectacle»

 

Casanova_1001

 

Diana Dobreva a conçu sa troisième mise en scène comme une véritable confession. La confession d’un homme au soir de sa vie qui invoque, dans un souffle agonisant, les sensations vécues qui hantent son esprit. Il souhaite profiter d’un dernier verre de vin, et les saveurs du divin nectar rouge provoquent en lui l’irruption de souvenirs brûlants.

Diana Dobreva est une artiste à l’univers singulier. Son théâtre bouscule les conventions et engage le spectateur dans un processus d’introspection qui peut bouleverser profondément sa perception de la réalité. Dans son travail la catharsis opère, guérit les âmes. Animée d’un véritable amour du public, elle est aussi auteur et poétesse. C’est une artiste complète dont la forme théâtrale emplie de beauté est toujours au service d’une réflexion profonde sur la destinée de l’homme et ses motivations existentielles. «La vie mérite d’être vécue!» nous dit-elle dans ses spectacles, oui mais seulement et seulement si «on arrive à en trouver la poésie, parfois au plus profond de nos ténébreux tourments».

Du 19 mars au 7 avril 2013
Représentations du mardi au samedi à 21h, dimanche à 18h
Au Théâtre de l’Epée de Bois
Cartoucherie – Route du Champ de Manoeuvre 75012 Paris
(Metro: Ligne 1: Château de Vincennes, puis Bus 112 arrêt Cartoucherie)
Parking: Accès gratuit
Tarifs: 18€ (TP) – 14€ et 12€ (TR)
Réservations: 01 48 08 39 74

Laurent Schteiner