Articles

Théâtre : Ce que les enfants racontent à leurs parents pour dormir

Par Laurent Schteiner, le 16 mai 2013 — Folie theatre — 2 minutes de lecture

Monologue inspiré d’un fait divers médiatisé en 1994 : la tuerie de la Nation, ce que les enfants est interprété par Céline Pitault , et se jouera jusqu’au 1er juin A la Folie Théâtre. 

Cpitault

Une jeune fille de 19 ans arrêtée pour meurtre. Un nouveau fait divers. Une nouvelle tuerie. Un nouveau drame. Sa photo est partout. Dans tous les journaux. Sur tous nos écrans. Le visage de la criminelle est exhibée. Livrée aux regards civilisés des innocents qui jugent. Qui maudissent. Qui crachent. Et rêvent à l’ombre de la loi de devenir à leur tour les criminels d’un jour en rétablissant la peine de mort. Pour elle. Au moins pour elle. C’était en octobre 94. Un jeune homme et une jeune fille venaient de commettre l’irréparable. Trois policiers et un chauffeur de taxi sont tués dans la fusillade. Après un braquage qui dérape. Après une cavale qui finit mal. Après la peur et les cris. Quand la nuit remonte à la gorge. La jeune nuit sans étoile. La nuit de toutes les nuits. Sans promesse d’aurore. Passées à rêver. A imaginer. A s’inventer des matins neufs qui ne viendront pas.

Ce que les enfants racontent à leurs parents pour dormir de Ludovic Longelin

Mise en scène : Aïcha G’ssir

Avec Céline Pitault

Du 1er mars au 1er juin 2013

Les vendredis et samedis à 19h30

A La Folie Théâtre

6, rue de la Folie Méricourt 75011 Paris
Réservations : 01 43 55 14 80 

Laurent Schteiner