Articles

Theatre : Demain il fera jour de Henry de Montherlant – mise en scène de Michel Fau

Par Laurent Schteiner, le 29 avril 2013 — henry de montherlant, lea drucker, michel fau, Théâtre de l'Oeuvre — 3 minutes de lecture

Le théâtre de l’Œuvre présente actuellement  Demain, il fera jour, une pièce de d’Henry de Montherlant. Cet auteur peu joué récemment au théâtre a été remis au gout du jour grâce à la complicité de Michel Fau qui est pour l’occasion metteur en scène et interprète. Cette intéressante pièce dramatique, touchant à la problématique de l’épuration après-guerre, se noye malheureusement dans un registre grandiloquent qui nourrit une exacerbation des sentiments des personnages.

demain-6g

Cette pièce constitue le second volet d’une histoire écrite plus tôt par Henry de Montherlant Fils de personne. Quatre années après leur séparation à Cannes en 1940, Georges Carrion retrouve son fils Gillou et sa mère Marie. Georges empêtré dans des affaires nauséabondes de collaboration, reçoit des lettres de menaces de la résistance. Or Gillou profite de ce moment précis pour exprimer son désir de rejoindre la résistance. Marie, mère possessive, craint pour la vie de son fils. Georges, opposé dans un premier temps à cette initiative, sent les choses se retourner et appuie la demande de Gillou auprès de Marie pour mieux se couvrir. Marie et Georges, tomberont de Charybde en Scylla et connaîtront tous deux les avatars de l’initiative personnelle de Gillou. Chacun fera son chemin de croix. La culpabilité et le remord dévoreront  Georges. Marie demeurera dévastée par le drame.

 demain-7g

Cette pièce, très controversée à sa sortie en 1949, car dérangeante, faillit être interdite. Cette pièce met en lumière un homme odieux marqué par un manque d’amour patent pour ses semblables  pris dans les mailles de l’occupation et d’une future épuration. La peur qui le tenaille le renforce dans sa lâcheté et la culpabilité qui le ronge précédera sa chute finale. Ce très beau texte d’Henry de Montherlant, dont les traits d’humour font mouche à tous coups, nous enchante. Cependant, la mise en scène statique de Michel Fau nous englue dans un faux rythme se rapprochant davantage des tragédies classiques. Les déclamations de Michel Fau et Léa Drucker ne permettent pas de ressentir l’émotion qui se dégage de l’œuvre. Ce parti pris de mise en scène, qui ne retire rien à la valeur de ces comédiens, maintient malheureusement les spectateurs à l’extérieur de la pièce. Dommage.

Laurent Schteiner

Demain, il fera jour de Henry de Montherlant

Mise en scène de Miche Fau
Assisté de Damien Lefèvre

Avec Léa Drucker, Michel Fau, Loïc Mobihan et Roman Girelli

Décor : Bernard Fau
Costumes : David Belugou
Lumières : Alban rouge
Maquillages : Pascale Fau

Théâtre de l’œuvre
55 rue Clichy
75009 Paris
Tel : 01 44 53 88 88
www.theatredeloeuvre.fr

 

Laurent Schteiner