Articles

Théâtre : "En attendant Godot" la version interactive de Yann-Joël Collin !

Par Audrey Jean, le 21 avril 2017 — En attendant godot, festival d'avignon, Samuel Beckett, theatre de belleville, Yann-Joël Collin — 3 minutes de lecture

En guise d’interlude entre deux pièces de Tchekov, Yann-Joël Collin s’attaque actuellement à Samuel Beckett avec une mise en scène simple et pourtant originale de l’emblématique « En attendant Godot ». Il forme avec son complice Cyril Bothorel un duo efficace de clowns blasés et attachants à découvrir en ce moment au Théâtre de Belleville avant le festival d’Avignon cet été !


« Vladimir – Qu’est-ce qu’on fait maintenant ?
Estragon – On attend.
Vladimir – Oui, mais en attendant ?… »

Œuvre incontournable de Samuel Beckett « En attendant Godot » met en scène deux vagabonds qui se retrouvent à un rendez-vous au milieu de nulle part pour rencontrer un certain Godot. Au sein de ce théâtre de l’absurde Godot ne viendra jamais et l’on assistera à la répétition amplifiée de cette attente mystérieuse. Quatre clowns qui se croisent dans un no-man’s land illustrant notre monde au bord de la rupture, et toute l’absurdité des comportements humains ressurgit avec force.

Yann-Joël Collin impose ici son style avec une adaptation très interactive du classique de Beckett. Les deux acteurs principaux s’appuient en effet en permanence sur le public, l’incluant totalement dans l’attente et dans leur digressions métaphysiques, que ce soit par le jeu des regards ou par une adresse directe. Cette vision chargée d’humour insuffle un nouveau souffle à ce texte pourtant si connu et représenté, contribuant à dynamiser l’ensemble et surtout à illustrer l’importance d’une forme de légèreté face au tragique. Le duo fonctionne d’ailleurs bien, Yann-Joël Collin et son compère Cyril Bothorel sont réjouissants en clowns dégingandés doublés de profonds râleurs, et  la fine équipe trouve évidemment un écho drolatique à l’arrivée des deux autres personnages Pozzo et Lucky. Saluons par ailleurs la prestation remarquable d’Elie Collin dans le rôle de Lucky, qui nous livre une formidable logorrhée lors de l’illustre scène de démonstration de sa pensée fulgurante. Au sein de ce dispositif audacieux même si un peu répétitif, la mise en scène permet ainsi une nouvelle perspective mettant en lumière l’acteur derrière le personnage, ses états d’âmes bien cachés derrière l’apparente décontraction du comédien.  A l’instar de leurs clowns ils attendent à l’infini nos regards de spectateurs, nos rires, et pour finir nos applaudissements convaincus.

Audrey Jean

« En attendant Godot » de Samuel Beckett

Mise en scène Yann-Joël Collin

Un spectacle de la Compagnie La Nuit surprise par le jour

Avec Cyril Bothorel, Yann-Joel Collin, Pascal Collin, Christian Esnay et Elie Collin

Théâtre de Belleville
Le lundi 20h et le dimanche 17h

 
 

Audrey Jean