Articles

Théâtre : "Figaro, j'aurais mieux fait de rester coiffeur" : la pièce OVNI du Lucernaire

Par Laurent Schteiner, le 9 décembre 2016 — Figaro j'aurais mieux fait de rester coiffeur, Lucernaire, Thomas CONDEMINE — 3 minutes de lecture

Le Lucernaire présente actuellement Figaro, j’aurais mieux fait de rester coiffeur de Thomas Condemine et d’Elie Triffault. Cette pièce originale rappelle dans sa conception Trahisons d’Harold Pinter où l’action commence par la fin et s’achève par le début. Elie Truffault établit là une performance en donnant vie à son personnage fétiche Figaro dans une mise en abimes très soignée. Les multiples thèmes abordés entrainent le spectateur au centre d’un tourbillon de réflexions. Ce spectacle est un véritable OVNI d’humour et de lucidité où liberté et création sont ici pour le moins antinomiques.

figaro

Elie Truffault nous présente une galerie de personnages d’une troupe appelée à jouer dans la célèbre pièce de Beaumarchais, le mariage de Figaro. Les personnages sont caricaturaux et croqués à l’aune de la dérision mais également d’une réalité plus poignante. Allan, coiffeur, est engagé par Mario pour incarner Figaro dans sa future pièce.  Interprétant tous ces personnages tour à tour, Elie Truffault imprime un rythme complètement fou enivrant qui bouscule les spectateurs.

figaro2

Puis la pièce remonte dans le passé et s’installe dans un présent où Allan tente de monter un spectacle autour de Figaro, un idéal de liberté qui sonne amèrement à sa création. En effet, le manque de moyens financiers obère la création et en filigrane la liberté d’entreprendre. Allan, par-delà les siècles répond à Beaumarchais. Ainsi à l’instar de Figaro, Elie Triffault a su recréer l’environnement de son personnage grâce à la présence de Suzanne, son ex-femme. Entre comique et acrimonie, il peaufine sa sortie en se rapprochant au plus près du comédien délaissant les oripeaux de son personnage Figaro. C’est avec humour qu’il se présente au public lui ayant imaginé cette traversée à rebours en l’interpellant sur le terrain de cette liberté si chère à la création. Ce spectacle unique en son genre pourrait davantage gagner en efficacité en resserrant davantage le propos et en variant quelque peu le rythme de ce seul en scène. Mais ne boudons pas notre plaisir, l’essentiel est là et bien là. Saluons Elie Triffault pour sa performance dans ce spectacle inédit qui défend en la circonstance de bien belles valeurs.

Laurent Schteiner
 
Figaro, j’aurais mieux fait de rester coiffeur
de et mise en scène de Thomas CONDEMINE
de et avec Elie TRIFFAULT
Lumières : Baptiste LECHUGA
© Antoine Billet

Lucernaire
53 rue ND des Champs
75006 Paris
Réservations : 01 45 44 57 34
www.lucernaire.fr
jusqu’au 14 janvier 2016
 

Laurent Schteiner