Articles

Théâtre : Hymne

Par Audrey Jean, le 4 mai 2013 — isabelle hurtin, jimmy hendrix, lydie salvayre, theatre des dechargeurs, Thomas cousseau — 2 minutes de lecture

Le Théâtre des Déchargeurs vous invite à découvrir un texte bouleversant de Lydie Salvayre interprété avec maestria par Isabelle Hurtin. « Hymne » dépeint sublimement les émotions ressenties par l’auteur lors de la prestation incroyable de Jimmy Hendrix été 1969 à Woodstock et retrace les étapes de la vie sauvage et exaltée de ce musicien de génie.

 

Le Lundi 18 août 1969 à Woodstock lorsque Jimmy Hendrix s’empare de l’hymne américain pour le transformer en un cri de rage adressé à la Terre entière, Lydie ne sait pas encore qu’elle est aux premières loges d’un moment historique.

 

«Hendrix s’y risqua. J’en suis certaine. Car Hendrix fit ceci : il s’empara de l’hymne, et il y introduisit son refus violent d’un monde violent, un refus d’une violence folle, d’une violence cent fois plus violente que toutes les violences qui, ça et là exposaient. Comme une part revendiquée de lui-même, comme une force de combat, une force de vie, démesurée.»

 IMG_5875

Isabelle Hurtin incarne avec ferveur les mots de Lydie Salvayre. Avec la même rage et la même fougue qu’Hendrix lui-même , elle nous retransmet la palette de sensations que pouvait représenter un tel moment. Usant de beaucoup de nuances, elle déclame à la perfection ce texte mélodieux et très bien écrit. Le spectateur rentre en symbiose avec la comédienne et revit avec elle ce moment de liberté absolue. La mise en scène sobre accentue ce sentiment de communion et l’on se laisse porter par les mots et la musique. Quelques effets de lumière intimistes et la présence d’un DJ énigmatique finalisent cette harmonieuse création. 

 

«Hendrix fit hurler ensemble toutes ses Ameriques aimées et execrées, il les fit hurler ensemble dans cette langue d’incendie dont je parlerais plus tard, dans cette langue monstre qui rendit immédiatement caduque toute autre forme d’expression (…) un chœur disloqué, grinçant, un chœur monstrueux où le blues, le rock, la soul, le free-jazz, le brame indien et l’hymne de la nation procédaient à des fornications contre nature.»

 

Audrey Jean

« Hymne » de Lydie Salvayre

Direction artistique :Isabelle Hurtin et Thomas Cousseau

Avec : Isabelle Hurtin et DJ Goudman 

Jusqu’au 1er Juin
Du jeudi au Samedi à 19H30

Théâtre des Déchargeurs 

3 rue des Déchargeurs
75001 Paris 

Audrey Jean