Articles

Théâtre : « Ils n’avaient pas prévu qu’on allait gagner » au théâtre du Rond-Point

Par Laurent Schteiner, le 28 janvier 2022 — christine citti, Ils n'avaient pas prévu qu'on allait gagner, Jean-louis martinelli, theatre du rond point — 3 minutes de lecture

Le théâtre du Rond-Point vient de mettre à l’honneur une pièce immersive de Christine Citti, Ils n’avaient prévu qu’on allait gagner. La mise en scène de Jean-Louis Martinelli nous présente un réquisitoire sans appel d’un foyer situé en Seine Saint-Denis. Son regard incisif et glaçant offre au spectateur une vision désolante et délabrée de ces foyers pour jeunes dans notre pays.

Christine Citti, en proposant dans ce foyer un cours de théâtre se heurte d’emblée à une résistance forte et violente de la part de ses jeunes résidents. Elle y découvre un monde inconnu où la marginalité est reine. Les rencontres sont toujours empreintes d’agressivité, seuls vecteurs de communication entre ces jeunes. A fleur de peau, ils exhalent leur mal être issu d’un parcours qui les a broyé et marginalisé. Tous ont connu la garde à vue et les petits larcins. Cette dérive est ressentie comme un appel au secours.

Mais la structure accueillante présente des failles et se lézarde de toutes parts. Le manque d’éducateurs fragilise le suivi de ces jeunes qui se retrouvent en perdition. Cette absence de moyens humains paupérise ce type d’institution. Le constat est dramatique et inquiétant.

Les jeunes se livrent à nous sur leur itinéraire brisé où le manque de perspectives s’avère patent. Derrière leur violence verbale ou physique, la prise de conscience de ces vies broyées nous interpelle et nous touche profondément. Puis vient le tour des éducateurs qui avouent leur impuissance malgré leur vocation d’aider ces jeunes à les remettre d’aplomb et leur redonner confiance dans notre société. Défi impossible dans cette société qui les marginalise et qui n’en a cure. La cage de verre qui tient lieu de bureau afin de convoquer les jeunes ayant enfreint les règles de la communauté. Cet endroit devient alors le symbole du rejet de ces jeunes par la société.

la riche mise en scène de Jean-Louis Martinelli soutient le dynamisme de ces jeunes comédiens relayant une fluidité dans le propos. Ce spectacle éclairant à tout point de vue nous présente un état des lieux effrayant sur cette jeunesse à la dérive. Tout le mérite de cette belle contribution en revient à Christine Citti et à Jean-Louis Martinelli qui dressent pour nous ce constat effrayant.

Laurent Schteiner

Ils n’avaient pas prévu qu’on allait gagner de Christine Citti
Mise en scène de Jean-Louis Martinelli

avec Christine Citti, Yann Denaive, Loïc Djani, Evelyne El Garby-Klaï, Yasin Houicha, Elisa Kane, Laïla Loyer Kassa, Margot Madani, Edouard Montoute, François-Xavier Phan, Mounia Raoui et Amina Zouiten

  • Scénographie : Jean-Louis Martinelli
  • Costumes : Elisabeth Tavernier
  • Lumière : Jean-Marc Skatchko
  • Son : Sylvain Jacques
  • Construction décor : Ateliers de la MC3
  • Régisseur plateau : Jean-Marc Joomun
  • Régisseur son : Christophe Jacques et Camille Gateau
  • Régisseur lumière : James Galonnier
  • Crédit Photo : Caroline Bottaro

Théâtre du Rond-Point 
2 bis, Avenue D. Roosevelt
75008 Paris
tel : 01 44 95 98 21
theatredurondpoint.fr

Jusqu’au 5 février à 20h30 du mardi au samedi, le dimanche 30 et le samedi 5 février à 15h

 

Laurent Schteiner

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera révisé par les administrateurs si besoin.