Articles

Théâtre : Je dois tout à ma mère

Par Laurent Schteiner, le 14 mars 2014 — je dois tout à ma mère, Lucernaire, philippe honoré — 2 minutes de lecture


Je dois tout à ma mère de Philippe Honoré, à l’affiche du Lucernaire, s’avère être un petit bijou d’humour noir. Interprété par le même Philippe Honoré et mis en scène par Edith Vernes, cette pièce truculente nous conduit à explorer l’ambivalence des sentiments affectifs d’un jeune homme pour sa mère possessive et tyrannique. Un très bon moment de théâtre.

A l’occasion d’une émission télévisée, un jeune chanteur interrogé sur le succès de son parcours rend hommage à sa mère. Dans sa déclaration, il affirme qu’il lui doit tout déclenchant l’hilarité de François Frin. Son ami Fred ne comprenant pas cette humeur lui préconise de se débarrasser de sa mère s’il ne partage pas cette opinion généralement répandue. En deux mots : « la buter ». Écartant dans un premier temps cette idée, il finit par se convaincre que ce pourrait être LA solution. Rencontrant un tueur à gages, il le charge d’un « contrat » sur sa mère. Une mère tyrannique, culpabilisante dont les vexations et les humiliations ne se comptent plus.Honoré

Peuplant son seul en scène de respirations musicales telles des clins d’œil à des films très célèbres (Le Clan des Siciliens ou encore Le Parrain), Philippe Honoré tergiverse, avec l’humour noir qui caractérise sa pièce, sur le matricide qu’il envisage. Le texte joliment écrit mâtiné de cet humour noir suffit à notre bonheur de découvrir cette pièce originale.

 

Laurent Schteiner

 

Je dois tout à ma mère de Philippe Honoré

Mise en scène d’Édith Vernes

Avec Philippe Honoré

Lumières : Alexandre Jardin
Création sonore : Jeanne Signé
Crédit Photo : Philippe Escalier

Théâtre du Lucernaire
53 rue ND des Champs

75006 Paris
Locations : 01 45 44 57 34

www.lucernaire.fr

du mardi au samedi à 21h00 jusqu’au 19 avril 2014

Laurent Schteiner