Articles

Théâtre Jeune public : "Je suis un rêve" au Café de la Gare

Par Audrey Jean, le 6 novembre 2015 — café de la gare, Damien Bricoteaux, Je suis un rêve, Pierre Gripari — 2 minutes de lecture

Auteur des emblématiques « Contes de la rue de Broca » Pierre Gripari a habité de sa plume bon nombre de lectures d’enfants. Le Café de la Gare présente actuellement une adaptation séduisante mise en scène par Damien Bricoteaux intitulée « Je suis un rêve ». L’étrange rencontre entre un écrivain et son histoire, un spectacle doté d’un univers visuel poétique particulièrement réussi, à partir de 7 ans !

Photo : Franck Corsini
Photo : Franck Corsini

Monsieur Pierre a une histoire dans la tête, une histoire surgie au beau milieu d’un rêve qu’il ne retrouve plus le lendemain matin. Qu’à cela ne tienne, l’histoire elle-même trouvera son propre moyen d’exister. Entre l’auteur et son récit va alors commencer un dialogue mystérieux.

De très belle facture au niveau esthétique, « Je suis un rêve » se distingue également par son écriture, riche, exigeante, traitant les enfants d’égal à égal, et considérant d’entrée de jeu qu’ils sont capables de comprendre les ressorts de la narration même les plus surréalistes. Le texte et la scénographie stimule ainsi l’intellect des petits, leur montrant avec quelques accessoires tout le merveilleux pouvoir de l’imaginaire. Associée à cette atmosphère abstraite et poétique la pièce entraine le jeune public dans les méandres du récit, leur inculquant l’amour des mots et des histoires. Au fil de cette création à double lecture les adultes ne seront pas en reste et se rappelleront avec plaisir la plume de Pierre Gripari. Un spectacle original qui se distingue par son exigence, de la programmation habituelle pour le jeune public.
Audrey Jean

« Je suis un rêve » de Pierre Gripari

Un spectacle de Damien Bricoteaux, Lucie Joliot et Mathieu Morelle
à partir de 7 ans
Avec Damien Bricoteaux et Mathieu Morelle
Crédits photos : Franck Corsini
Jusqu’au 16 Janvier
Le mercredi et le samedi à 14H30
Café de la Gare

Audrey Jean