Articles

Théâtre Jeune public : Valises d'enfance

Par Audrey Jean, le 18 septembre 2014 — Cie Pipa sol, jeune public, Lucernaire, valises d enfance — 3 minutes de lecture

La compagnie Pipa Sol s’empare du sujet délicat de la shoah pour explorer dans une pièce jeune public le lien entre mémoire et transmission. Doté d’une scénographie sublime  « Valises d’enfance » est un spectacle de marionnettes de haut vol particulièrement bien équilibré.  A partir de 8 ans ! 

Visuel 1 © Lionel Pages Visuel 7 © Lionel Pages

André est un enfant de juif déporté, il a pu survivre caché grace à des fermiers plus tard au sein d’une maison d’enfants. Mais il n a jamais raconté son histoire. Longtemps après il se rappelle et libère ce passé enfermé dans sa valise d’enfance pour le transmettre à sa petite fille. 

Il s’agit là d’un spectacle jeune public particulièrement riche, plusieurs thèmes sont en effet traités avec brio et surtout énormément de sensibilité. En toile de fond la compagnie dépeint les souffrances de la guerre, l’injustice de l’extermination des juifs, la violence extrême de cet évènement pour la perception d’un enfant. La scénographie qui met à l’honneur ici la vidéo projection permet non sans maintenir l’horreur de la guerre, de l’aborder avec plus de douceur notamment grace au graphisme très poétique de Didier Welle. Le contexte historique, avec par exemple l’évocation de ses maisons d’enfant permettra à n’en pas douter de libérer une parole, d’amener les enfants à poser des questions relatives au devoir de mémoire, mais aussi de se positionner entre le passé et le présent. La notion de temporalité, de transmission joue ici un bien grand rôle et le spectacle positionne le public aussi jeune soit-il comme appartenant à  un ensemble à savoir une cellule familiale, une période historique, une société qui évolue. Autant de considérations que nous assimilons sans même nous en rendre compte mais que la compagnie Pipa Sol restitue habilement avec cette création.

Parallèlement la peur de l’abandon parental reste le sujet porteur de la pièce. Terrassé par la disparition de ses parents le petit André survit et se rattache affectivement à d’autres personnes, les fermiers qui le cachent pendant la guerre ou ses jeunes amis de la maison d’enfant. Il passera par différentes étapes d’acceptation de cet abandon sans jamais oublier sa mère et son père, il les gardera pour toujours avec lui dans sa petite valise. Avec empathie nous suivons avec lui ce parcours initiatique douloureux mais nécessaire. Grace à la performance des marionnettistes et la précision de la mise en scène signée Christine Delattre la forme est à la hauteur du fond. visuellement l’ensemble est parfaitement cohérent installant un réel univers esthétique et original, la manipulation des marionnettes est quand à elle techniquement très aboutie. Saluons également l’envoûtante création musicale d’Eric Bono ainsi que la scène d’ouverture qui mérite à elle seule le détour ! 

Audrey Jean  

« Valises d’enfance » une création de la compagnie Pipa Sol 

Mise en scène et scénographie de Christine Delattre assistée de Marie Laure Spéri 

Avec Agnès Gaulin Hardy, Didier Welle et Christine Delattre

Musique Eric Bono 

Crédits photos Lionel Pages 

Le mercredi et samedi à 15H
Du mardi au samedi à 15H durant les vacances scolaires 

Théâtre du Lucernaire 

53 Rue Notre Dame des Champs
75006 Paris

Audrey Jean