Articles

Théâtre : "Jubiler" de Denis Lachaud mes Pierre Notte

Par Laurent Schteiner, le 2 février 2021 — Denis Lachaud, jubiler, Pierre Notte — 3 minutes de lecture

Pierre Notte vient de créer Jubiler sur un texte fort de Denis Lachaud. Ce texte, aux allures de comédie douce-amère, explore les relations amoureuses passées l’âge de la cinquantaine. Comment se construire au regard de ses expériences plus ou moins réussies ? Quel degré d’exigence peut-on développer ? Quelles en sont les limites ? Dans ce maelström de sentiments, une course contre le temps est engagée…

De désillusions en déceptions, les couples qui se déchirent et se séparent ont, à des degrés divers, relevé leur niveau d’exigence affective à l’aune d’un nouvel engagement. Mathieu et Stéphanie, tous deux célibataires, ont cinquante ans. Ils échangent sur internet grâce à une application dédiée aux rencontres. Ils se rencontrent et ils commencent à se tester. L’appétit de chacun pour l’autre traduit leur identité avec leurs forces et leurs fissures. Denis Lachaud met un point d’honneur à définir avec précision la personnalité des deux protagonistes. Rien n’est simple car chacun dispose d’une expérience de vie passée avec des enfants, des habitudes de vie et d’anciens réflexes. Dans ce cas, comment arriver à construire quelque chose de nouveau ? Comment tourner une page nouvelle si l’on est toujours englué dans une ancienne vie ? Qu’attend-on de l’autre ? Quels espoirs véhicule-t-on ?

Stéphanie a compris que le temps joue en sa défaveur contrairement à Mathieu. Par moment directive, elle sait ce qu’elle ne veut pas : refaire les mêmes erreurs. Le temps presse. Elle ne s’accorde plus le droit à l’échec. Mathieu, à l’inverse, aspire à briser sa solitude et entrevoit une nouvelle relation sur des ressorts déjà usés. L’incompréhension et les fantômes des vies passées mettent à l’épreuve ce nouveau couple déjà fragilisé. Etre légitime pour Stéphanie devient un enjeu d’importance alors que Mathieu doit extérioriser les peurs qui le paralysent. Et c’est uniquement à ce prix que cet amour pourra s’épanouir et jubiler. Les espoirs se cristallisent sur cette nouvelle chance que la vie leur offre. Elle revêt une importance telle que Stéphanie et Mathieu en connaissent le prix. La jubilation, à ce moment précis de leur existence, n’en sera que plus intense.

La mise en scène de Pierre Notte s’appuie sur le jeu remarquable de Judith Rémy et de Benoit Giros servi par le texte intelligent et sensible de Denis Lachaud. Pierre Notte a su donner à cette histoire un mouvement rotatif qui s’inscrit dans une ronde vertueuse d’un amour en devenir. En effet, l’aménagement constant de l’espace par le couple témoigne des peurs et des enjeux à construire un avenir prometteur. Ce beau spectacle, à bien des égards, nous fait prendre conscience de l’immanence de l’amour à vie ! Tout est toujours possible…

Laurent Schteiner
Jubiler de Denis Lachaud
Mise en scène de Pierre Notte
avec Judith Rémy et de Benoit Giros 

Copyright  Pascal Gély

 
 

Laurent Schteiner