Articles

Théâtre : La société des loisirs

Par Laurent Schteiner, le 2 décembre 2013 — Cristiana reali, françois archambault, petit theatre de paris, stephane guillon — 3 minutes de lecture

Le Petit Théâtre de Paris nous présente actuellement une pièce de François Archambault où le thème directeur concerne la vie de couple dans notre société moderne. Cette histoire mis en scène par Stéphane Hillel s’avère moins légère qu’elle n’y parait puisqu’elle y tutoye les difficultés du couple en conjuguant de nouvelles aspirations. Cette Société des loisirs est un divertissement rafraîchissant à ne pas manquer !

Marie et Marc vivent heureux entre réussite professionnelle et un beau bébé qui partage leur vie. Mais les pleurs de cet enfant deviennent très rapidement une source de stress pour le couple. Ce couple moderne décide d’adopter une petite chinoise, leur permettant d’éviter l’âge des premiers pleurs. Et si cette petite chinoise est mélomane et s’y entend avec le piano. Tant mieux ! Elle se servira de celui qui trône dans le salon et qui ne sert à personne. Ce couple rangé et  épanoui reçoit ce soir là à diner Antoine, leur ami, qui a repris une vie de fêtard après sa débâcle amoureuse.  Leur intention est de lui signifier la rupture de leur amitié avec lui. Leurs univers ne peuvent désormais que diverger. Antoine arrive avec sa dernière conquête, une très jeune femme aussi ravissante que libérée semant la zizanie parmi cet aréopage. Mais Marie et Marc ont une bien étrange proposition à faire à Antoine…

la_societe_des_loisirs_39

Avec des effets zoomés, Stéphane Hillel sert une mise en scène de façon à mettre en relief les questions essentielles qui animent le couple. Comment le faire respirer ? Quelle est la place du désir une fois la famille agrandie ou bien la routine installée ? L’amitié est-elle toujours aussi forte ? Est-on vraiment ce que les fantasmes nous révèlent ou bien un miroir aux alouettes ?

Si les premières minutes s’avèrent quelque peu poussives, le rythme s’accélère avec l’arrivée d’Antoine, le joyeux trublion et ami du couple. Une quantité de thèmes sont abordés avec humour mais interpellent tout de même les spectateurs. Les fantasmes qui deviennent de plus en plus fort à mesure que la routine étouffe la vie de couple de Marie et Marc. Comment ne pas envier la situation de l’autre qui affiche désormais une grande liberté de mouvement ?

Les personnages sont bien dessinés. Stéphane Guillon (Antoine), que l’on a toujours plaisir à voir, incarne cet ami farceur, qui rebondit après l’échec de son couple, masquant ainsi une solitude qui l’assaille. Un rôle sur mesure pour ce comédien talentueux. Cristiana Réali (Marie), pleine de fantaisie, godiche à souhait, apparait une femme bien plus complexe qu’elle n’y parait en se cherchant. Philippe Caroit joue à la perfection ce mari complètement déboussolé ne sachant plus à quel saint se vouer. Lison Pennec, par se présence scénique et son énergie apporte un rythme supplémentaire au propos de cette pièce. Cette pièce à double lecture est à consommer sans plus tarder.

Laurent Schteiner

La Société des loisirs de François Archambault 

Mise en scène : Stéphane Hillel
Assistante mise en scène: Emmanuelle Tachoires

avec : Stéphane Guillon
Cristiana Réali
Philippe Caroit
Lison Pennec

Adaptation : Philippe Caroit
Décor : Edouard Laug
Lumières : Laurent Beal
Costumes: Nicole Meyrat
Musique : François Peyroni

Petit théâtre de Paris

loc : 01 42 80 01 81
wwwtheatredeparis.com

Laurent Schteiner