Articles

Théâtre : "La double inconstance" de Marivaux au Théâtre des Quartiers d'Ivry

Par Laurent Schteiner, le 3 novembre 2015 — Adel Hakim, la double inconstance, Marivaux, TQI — 4 minutes de lecture

Le Théâtre des Quartiers d’Ivry présente actuellement La double inconstance de Marivaux dans une belle mise en scène d’Adel Hakim. Cette création, au parfum contemporain, séduira le public par son esprit licencieux et comique. La mise en scène d’Adel Hakim revisite et enrichit cette œuvre dont l’inspiration moderne se prête fortement à ce jeu. Un spectacle séduisant à découvrir au T.Q.I !

30 oct 2015-Théâtre Antoine Vitez-Filage photo

Cette pièce qui tranche avec les œuvres classiques de Molière est empreinte d’une modernité et d’une originalité qui transparaissent dans son propos. Arlequin est amoureux de Silvia qui est aimé du Prince. Ce dernier, ayant enlevé Silvia, imagine un stratagème pour la séduire. Ce qui échoue régulièrement dans les pièces de Molière réussit ici dans cette œuvre. L’appât de l’argent et la relativité des sentiments amoureux font fi de la constance des deux amoureux transis. Cette œuvre, davantage tournée vers la réalité et la réalisation des désirs quels qu’en soient le prix, se distancie nettement des comédies classiques. Utilisant toute l’étendue de son pouvoir, le Prince s’offre un succès qui repose sur la logique même de notre société. Ce faisant Marivaux désigne le manque d’ambitions de Silvia et d’Arlequin qui se contentent d’une vie a minima éloignée d’un monde qui bouge et se développe. Emprisonnés dans les rouages d’une société susceptible de les rejeter, ils assureront ostensiblement une évolution physique et morale à la fin de la pièce.

30 oct 2015-Théâtre Antoine Vitez-Filage photo

Élargissant la modernité du propos, Adel Hakim, soigne la mise en scène en ajoutant une dose d’érotisme et de sensualité qui colle parfaitement au thème de cette pièce. Une œuvre dont l’assise du pouvoir et du désir est flagrante. Définissant de multiples facettes aux personnages, Adel Hakim nous démontre la psychologie complexe des protagonistes de cette pièce. Jouant avec des anachronismes, Adel Hakim s’amuse à enrichir cette pièce de fantaisies modernes. Certains, bien sûr, s’en offusqueront, d’autres penseront qu’il pêche par gourmandise. Mais qu’importe ! Devant cette liberté qu’il convient de saluer, Adel Hakim a réalisé un beau spectacle interprété de bien belle façon par l’ensemble des comédiens. La scénographie, composée de deux tableaux amovibles, est agrémentée de peintures où la femme et le désir y trouvent une place de choix. Un coup de chapeau est à également à décerner à ces comédiens à la diction parfaite qui nous permettent enfin d’entendre ce magnifique texte. En instillant de la fantaisie et une petite pointe de folie, Adel Hakim s’est emparé avec réussite d’une œuvre complexe et exigeante à la fois.

Laurent Schteiner
 
La double inconstance de MARIVAUX
Mise en scène d’Adel HAKIM
Avec Lou CHAUVAIN (Lisette), Frederic CHERBOEUF (le Prince), Etienne COQUEREAU (un Seigneur), Malik FARAOUN (Trivelin), Jade HERBULOT (Silvia), Mounir MARGOUM (Arlequin) et Irina SOLANO (Flaminia)

  • Scénographie et lumières : Yves COLLET
  • Vidéo : Matthieu MULLOT
  • Costumes : Dominique ROCHER
  • Chorégraphie : Gilles NICOLAS
  • Maquillages : Nathy POLAK
  • Son : Raphaël DUPEYROT
  • ©Nabil Boutros

Théâtre d’Ivry Antoine Vitez
1 rue Simon Dereure
94200 Ivry
Tel : 01 43 90 49 49
www.theatre-quartiers-ivry.com

Du 2 au 29 novembre 2015 à 20h00 du mardi au samedi, 19h00 le jeudi, 16h00 le dimanche
Le 1er décembre 2015
Le Salmanazar, Scène de création et de diffusion d’Epernay
11 et 12 décembre 2015
La Scène Watteau, Scène conventionnée à Nogent sur Marne
17 décembre 2015
Le théâtre de Rungis

Laurent Schteiner