Articles

Théâtre : La représentation de "Hamlet" au village de Mrduša-d'en-bas !

Par Laurent Schteiner, le 23 mai 2015 — audrey jean, ivo bresan, La Représentation de « Hamlet » au village de Mrduša-d'en-bas — 3 minutes de lecture

La Compagnie L’Echoscène nous a récemment proposé une création originale et aboutie, La Représentation de « Hamlet » au village de Mrduša-d’en-bas. Cette pièce écrite par Ivo Brešan en 1965 s’avère être une tragédie grotesque composée de cinq tableaux. La mise en scène pétillante d’Audrey Jean nous entraîne vers une mise en abîmes étonnante de ce héros de Shakespeare consacré à sa façon par cet auteur croate.

Cette satire d’Ivo Brešan, sur ces longues années de communisme qui ont marqué les esprits entravant la liberté d’expression des individus, apparait ici comme un acte de résistance face à l’oppression. Mais cette pièce dispose de ramifications plus complexes en mettant clairement en jeu  l’équilibre précaire d’un individu face à une majorité disposée à le piétiner.

Hemlet

A  Mrduša-d’en-bas, village reculé de l’arrière-pays dalmate, les dirigeants du Front Populaire font la plus et le beau temps. Dans le but de redynamisera la vie culturelle du village, les dirigeants du parti représentés par La Chope, secrétaire et directeur de la coopérative agricole, demandent à l’instituteur Škunca de mettre en scène Hamlet de Shakespeare avec les villageois comme acteurs. Devant l’ignorance des paysans Škunca se retrouve à réécrire complétement la pièce. Au lieu des vers de Shakespeare qui s’avèrent trop compliqués pour les villageois la pièce évolue rapidement vers une grotesque parodie du système politique en place.

Audrey Jean est restée fidèle à la lettre d’Ivo Brešan en proposant une pièce où le burlesque et le grotesque s’invitent avec bonheur au sein de cette tragi-comédie. Elle a su introduire des éléments burlesques qui s’emboitent à merveille dans des séquences de jeu soigneusement choisies. Jouant sur deux plans de jeu, à savoir le théâtre dans le théâtre et l’intrigue proprement dite, Audrey Jean a su donner corps à l’ensemble en liant ces univers. Pour mémoire, le petit théâtre de Simurina (Chloé Mahy) représentant la tragédie d’Hamlet à l’aide d’outils de bricolage est une pure merveille. Ce monde autocratique est présent tout au long de la pièce à travers le texte de l’auteur mais également par la présence d’intermèdes aux relents totalitaires et fantasmagoriques. Les brefs passages où les détritus accumulés sur scène et ensuite balayés en disent long sur l’image de la société yougoslave.  Parmi les comédiens qui n’ont pas démérité, on distinguera Chloé Mahy et Zack Naranjo qui ont illuminé ce spectacle étonnant.

Laurent Schteiner

 
La Représentation de « Hamlet » au village de Mrduša-d’en-bas d’Ivo BREŠAN
traduit du croate par Johnny KUNDID et adapté par Sonia RISTIĆ
Editions L’Espace d’un Instant
Mise en scène : Audrey JEAN
Avec Driss MEDHI, Zack NARANJO, Guillaume TAVI, Chloé MAHY, Benjamin POLOUNOVSKY, Hadi RASSI et Audrey JEAN
Scénographie : Charline COCSET
Création lumière : Elodie MURAT
Création sonore : Thibaut HOK

Laurent Schteiner