Articles

Théâtre : La reprise de "La cantatrice chauve" au théâtre du Lucernaire !

Par Audrey Jean, le 23 août 2016 — Alexis Rocamora, Ionesco, La cantatrice chauve, Lucernaire — 3 minutes de lecture

La Compagnie Cybèle s’empare du grand classique d’Eugène Ionesco pour notre plus grand plaisir. Le spectacle « La cantatrice chauve » est repris en effet au Lucernaire dans une mise en scène intrigante et extrêmement codifiée signée Alexis Rocamora. Une immersion enthousiasmante et décalée dans l’univers absurde d’Eugène Ionesco servie par de jeunes comédiens brillants !

la-cantatrice-chauve

« M. SMITH, toujours dans son journal – Tiens, c’est écrit que Bobby Watson est mort.
Mme SMITH. – Mon Dieu, le pauvre, quand est-ce qu’il est mort ?
M. SMITH. – Pourquoi prends-tu cet air étonné ? Tu le savais bien. Il est mort il y a deux ans. Tu te rappelles, on a été à son enterrement, il y a un an et demi.
Mme SMITH. – Bien sûr que je me rappelle. Je me suis rappelé tout de suite, mais je ne comprends pas pourquoi toi-même tu as été si étonné de voir ça sur le journal. »

Deux couples, une bonne et un pompier, six personnages délirants réunis autour d’un étrange dîner pour une pièce intemporelle où la foudroyante écriture de Ionesco ne cesse de résonner. Sous la houlette d’Alexis Rocamora le spectacle se caractérise avant tout par un univers esthétique soigné. Les personnages principaux le couple Smith et le couple Martin sont tous habillés et maquillés en noir et blanc tandis que la bonne de la maison, l’incontestable maîtresse du jeu, se caractérise par ses couleurs. Cette décision scénogaphique renforce le thème de la manipulation déjà présent dans le texte de Ionesco et confère à ce personnage emblématique un rôle machiavélique alors que les autres sont cantonnés à une attitude de pantins. Elle décide de l’écoulement du temps, orchestre la soirée comme bon lui semble, prenant un plaisir visible à entraîner ses comparses dans les situations absurdes que nous connaissions tous. Les comédiens s’en donnent à cœur joie avec cette partition exceptionnelle, ils jubilent de déclamer les dialogues truculents de « La cantatrice chauve » tout en faisant preuve d’une belle maîtrise dans l’exercice de l’expression corporelle et le respect du tempo. Si vous n’avez jamais vu sur scène cette pièce incontournable, voilà une bien belle occasion !

Audrey Jean

« La cantatrice chauve » d’Eugène Ionesco
Mise en scène Alexis Rocamora

Avec Laura Marin, Alexis Rocamora, Taos Sonzogni, Jean-Nicolas Gaitte, Nell Darmourni et Guillaume Benoît

Musique Gilles Diederichs

A partir du 24 Août au Lucernaire
Du mardi au samedi à 18H30
Le dimanche à 16H

Audrey Jean