Articles

Théâtre : La reprise du remarquable "Un Batman dans ta tête"

Par Audrey Jean, le 26 janvier 2015 — David Léon, Reprise, Théâtre Ouvert, Thomas Blanchard — 3 minutes de lecture

A l’occasion de sa nouvelle création « Sauver la peau » qui démarre ce soir au Théâtre Ouvert, David Léon nous gratifie de la reprise pour quelques dates de son précédent texte. En attendant donc de découvrir ce nouvel opus , retour sur un spectacle violent et sensible à la fois qui ne vous laissera pas indifférent « Un Batman dans ta tête » !

img_1229-copie-copie

Thomas Blanchard s’illustre dans une performance remarquable avec une création du collectif Exit. Ce texte écrit par David Léon et ici mis en scène par Hélène Soulié livre sans détours la parole abrupte d’un adolescent en souffrance qui bascule dans la folie, rongé par le manque d’amour et la maltraitance psychologique.

« La vérité c’était qu’on avait jamais voulu la traverser, la vie, comme un chien. Ni devenir un déchet livré à lui seul, comme la femme qui ne voulait pas être la maman te l’avait crié. Jamais on avait voulu ça. Matthieu n’avait jamais rien demandé. C’est juste à cause de choses comme ça, qu’on était devenu fou. Ca t’avait rendu de plus en plus fou, toutes ces choses qui étaient restées dans ta tête. »

Matthieu ne trouve pas sa place, Matthieu cherche l’émotion, Matthieu se dédouble dans sa tête. Il entre dans un dialogue étrange avec lui-même, remettant dans l’ordre des souvenirs épars, cherchant dans les tréfonds de sa mémoire à recomposer son histoire. L’histoire d’un enfant mal-aimé, un enfant-monstre qui avance dans un suspense haletant vers la sociopathie.

C’est avant tout un texte qui séduit ici, une parole déversée en continu sans aucune limite, empreinte de l’innocence de l’enfance, crue et dérangeante. Mais Matthieu n’est pas un enfant comme les autres et très vite dans ce discours naïf on perçoit les premiers dysfonctionnements. Il ne distingue plus les limites de la réalité et nous entraine dans une sphère sombre où ces sensations sont exacerbées. On comprend ainsi tout la confusion dans l’esprit du jeune homme, tout le cheminement qui le mène à la violence extrême. On entend ses failles et ses questionnements délivrés dans le désordre, comme ils lui viennent, envahissants, lancinants.

Un travail d’orfèvre a été réalisé dans la décomposition et la déclamation de cette langue brutale , le phrasé détaché et extrêmement précis de Thomas Blanchard installe un climat angoissant de bout en bout nous plongeant avec lui dans les abysses du cerveau malade de Matthieu. Servie par un dispositif scénographique très ingénieux, cette création donne à voir le personnage de Matthieu de l’intérieur dans sa version fragmentée, dissociée grâce à un habile jeu de miroirs. Sous la direction d’Hélène Soulié Thomas Blanchard se livre avec sensibilité et générosité à ce défi incroyable et s’approprie totalement ce texte poignant. Nous l’avions récemment plébiscité pour son rôle drolatique dans « Le Prince » le retrouver dans un registre aussi difficile est un réel choc. Avec des écritures telles que celle de David Léon nous ne pouvons que vous encourager à sortir des sentiers battus et vous confronter à des formes nouvelles !

Audrey Jean

« Un Batman dans ta tête » de David Léon
Mise en scène et conception Hélène Soulié

Avec Thomas Blanchard

Un projet du collectif Exit

Théâtre Ouvert
4 bis cité Véron 75009

Le samedi 31 Janvier, les 7 et 14 Février à 16H

Audrey Jean