Articles

Theatre : La Réunification des deux Corées

Par Laurent Schteiner, le 21 janvier 2013 — Actes Sud, ateliers berthier, Joel Pommerat, la reunification des deux corees, Théâtre de l'Odéon, theatre national de Bruxelles — 4 minutes de lecture

Le théâtre de l’Odéon-Théâtre de l’Europe présente actuellement aux Ateliers Berthier la réunification des deux Corées de Joël Pommerat. Ses créations souvent proposées au Théâtre de l’Odéon nous permettent d’apprécier à chaque fois son immense talent de créateur. Ce qui le distingue avant tout est son univers plein d’audace, de prise de risque calculé et d’une originalité permanente. Sa mise en scène surprend toujours un public là ou il ne s’y attend pas. Cette Réunification des deux Corées, se présente sous la forme d’une variation sur le thème de l’amour comme la somme de sentiments désespérément antinomiques. Un patchwork de saynètes ou de situations nous est proposé sur le thème de sentiments devenus violemment impartageables. Ces « feux de l’amour » version incandescente sont de  la même veine que ses dernières pièces. Magique !

 

 

Joël Pommerat réadapte à chacune de ses pièces l’espace scénographique de sorte que la scène est tantôt une scène ronde entourée du public (cf La Chambre Froide) tantôt un long couloir disposant les spectateurs de part et d’autre de cet espace. C’est ici le cas pour la Réunification des deux Corées. D’entrée de jeu, Joël Pommerat nous présente une saynète qui pose une femme qui explique simplement qu’elle envisage de divorcer. Sa décision est prise. Il n’y a rien à faire. Aucune compromission n’est possible. Elle n’aime plus son mari. C’est ainsi. Cette situation énoncée tranquillement mais avec une détermination sans faille nous étreint violemment. Cet aspect définitif se retrouve également dans une seconde scène ou deux femmes devant un conciliateur conjugal s’expliquent et se déchirent. L’une exprime son désamour et l’autre rejette violemment cette décision de se séparer. Son amour est trop fort et ne conçoit pas ce rejet. Certains y verrront de l’hystérie. Mais Joël Pommerat nous embarque dans cette fulgurance des sentiments ressentis pas l’une des parties. A chaque fois, il nous prouve que cette harmonie est détruite et ne peut se reconstruire. Les deux parties sont amenées à devenir étrangères comme ces deux Corées. Mais ce spectacle ne recèle pas que des scènes déchirantes. Des transitions drôles sont orchestrées dans ce spectacle où l’humour rime aussi avec désamour.

 

Ce spectacle est interprété de façon magistrale par la Compagnie Louis Brouillard qui une fois de plus nous fait vivre un grand moment de théâtre. Si Joël Pommerat apporte un soin particulier à la scénographie, il ne délaisse pas pour autant la lumière qui est également décisive dans ce spectacle. Assurant des pauses musicales, ce spectacle se range parmi les inclassables. Un spectacle, qui touche l’âme des spectateurs, qui surprend à chaque scène, et qui vous transporte dans des univers différents, constitue la marque d’un grand créateur. Chapeau bas Monsieur Pommerat !

 

Laurent Schteiner

La réunification des deux Corées de Joël Pommerat
création
de mise en scène par Joël Pommerat
 
avec Saadia Bentaïeb, Agnès Berthon, Yannick Choirat, Philippe Frécon, Ruth Olaizola, Marie Piemontese, Anne Rotger, David Sighicelli, Maxime Tshibangu
scénographie et lumière Éric Soyer
musique originale Antonin Leymarie
costumes  Isabelle Deffin
son  François Leymarie
vidéo  Renaud Rubiano

 
Théâtre de l’Odéon-Théâtre de l’Europe- Ateliers Berthier
1, rue André Suares, Paris 17e (angle du bd Berthier)
www.theatre-odeon.eu
Résa : 01 44 85 40 40
20h du mardi au samedi
15h le dimanche

  • Théâtre National de Bruxelles, Bruxelles

    19/03/2013 / 20h15
    20/03/2013 / 20h15
    21/03/2013 / 20h15
    22/03/2013 / 20h15
    23/03/2013 / 20h15
    24/03/2013 / 20h15
    26/03/2013 / 20h15
    27/03/2013 / 20h15
    28/03/2013 / 20h15
    29/03/2013 / 20h15
    30/03/2013 / 20h15

 

Laurent Schteiner