Articles

Théâtre : "La Traversée", une jolie création mes par Marc Depond

Par Laurent Schteiner, le 4 mars 2017 — Eva FOUDRAL, Hélène JEANNE, la trvaersée, Laurine CLOCHARD, marc depond — 3 minutes de lecture

Trois jeunes comédiennes fraîchement diplômées d’un Master professionnel de mise en scène de la faculté de Bordeaux Montaigne se jettent à l’eau en créant leur premier spectacle ensemble. Un texte crée collectivement, avec une très belle justesse de situation pour évoquer une odyssée tragique et burlesque…

Trois jeunes filles pleines de rêves s’embarquent pour traverser l’Atlantique afin de rejoindre la Floride où elles veulent participer à l’ «  International Competition of the Best and Biggest Show », un championnat de natation synchronisée.

La fougue, la jeunesse et des rêves pleins la tête poussent ces trois copines, Blue, Wavy et Ocean (ce sont les noms qu’elles se sont donné), à faire cette folle traversée en barque de l’Atlantique, munies d’une provision d’œufs durs et de briquettes de jus de pomme. Parées avec leur maillot de bain brillant et des bombers « Dolphin Apocalypse », elles sont fans des Beach boys et de l’Amérique des Sixties. Pour occuper leur traversée, elles chantent incroyablement bien des chansons de cette époque. Leur naïveté et leur optimisme se confrontent au danger de la traversée, des intempéries, de la durée du voyage, aux provisions qui diminuent au fil des jours, au manque d’hygiène et d’intimité dans des conditions aussi précaires.

Le spectacle offre un huis-clos sur fond océanique, où, pour représenter la lenteur de la traversée, une succession de courtes scènes s’enchaînent. Très drôles, fantasques, confidences, leur belle amitié est parfois mise à rude épreuve par la dureté de la situation et face aux dangers qu’elles vivent et dont elles finissent par prendre conscience. Ennui, disputes, rancunes, remises en question, coups de blues, fatigue font aussi partie de cette odyssée féminine. Mais leur optimisme, leur maintien de l’entrainement du spectacle de natation synchronisée et la visualisation de l’arrivée leur donnent une force extraordinaire. La mise en scène est précise, réaliste, ce qui justement tranche avec la naïveté des filles et donne réellement la dimension aussi tragique que drôle à cette situation. On sent une belle complicité entre ces pétillantes comédiennes et c’est très agréable ! Un joli spectacle, traversé par beaucoup d’émotions et un bonheur de les écouter chanter !

Anna Yorka
 
La Traversée ou “The incredible dolphin apocalypse odyssey” de Laurine CLOCHARD, Eva FOUDRAL, Hélène JEANNE
Mise en scène : Marc DEPOND
Avec Laurine CLOCHARD, Eva FOUDRAL, Hélène JEANNE

  • Scénographie : Pascal LAURENT
  • Lumières: Karim OUARI

Spectacle vu à la Maison des Arts de Bordeaux (33)
 
 
 

Laurent Schteiner