Articles

Théâtre : La vie de Galilée

Par Audrey Jean, le 3 mars 2013 — arche éditeur, brecht, christophe luthringer, eloi recoing, juliette azopardi, la vie de galilée, Lucernaire, régis vlachos — 3 minutes de lecture

Dans la salle énigmatique du Théâtre Rouge au Lucernaire se joue un combat jubilatoire entre Galilée et les autorités scientifiques et religieuses de la Renaissance. « La vie de Galilée » œuvre testamentaire de Brecht est ici mise en scène par Christophe Luthringer pour une création burlesque adaptée au grand public. Un spectacle magique et inventif qui renouvelle totalement Brecht !

Originellement d’une durée de 4H et comportant près de 43 personnages différents, « La vie de Galilée » retrace le combat de ce grand homme pour imposer ses idées en pleine Renaissance. Astronome et mathématicien émérite, il se pose en défenseur farouche des lois de Copernic face à la rigidité des institutions religieuses et scientifiques. Mais la pièce ne le dépeint pas forcément toujours comme une figure héroïque de son époque, car pour parvenir à ses fins il a dû aussi faire des compromis. 

La vie de Galilée...photo 1La vie de Galilée...photo 2

Cette adaptation est une version fortement raccourcie du texte original mais elle n’en est pas moins passionnante, les éléments centraux de la vie de Galilée sont ici restitués avec cohérence. Christophe Luthringer, dont nous avions déjà vanté le travail sur « L’Hôtel des Roches Noires » la saison dernière, nous propose une mise en scène extrêmement complexe et confère à ce texte une dimension clownesque et féerique. C’est toute la folie de la révolution qui transparaît sur scène, les comédiens chantent,  dansent et nous parle du monde tel qu’il est et tel qu’il va devenir. Il ne s’agit donc pas seulement d’un spectacle scientifique c’est aussi un appel à la résistance des idées, au combat des convictions. C’est un texte profondément humaniste et populaire dans la lignée des autres pièces de Brecht qui rencontre l’univers passionnant et fantasque de Christophe Luthringer.

La scénographie astucieuse de Juliette Azopardi vient enrichir magistralement le spectacle. Au centre du plateau une malle mystérieuse en bois d’où vont surgir personnages loufoques, et fantaisies de l’esprit de Galilée. Cet élément central ne cesse de surprendre le spectateur au fil de la pièce, on saluera également la trouvaille judicieuse de l’équipe pour figurer une gondole de Venise. L’équipe de comédiens ne démérite pas une seconde, leur énergie débordante maintient un rythme soutenu du début à la fin et certaines interventions à l’humour décalé sont jubilatoires. Régis Vlachos est brillant dans le rôle de Galilée, on apprécie également les diverses prestations de Charlotte Zotto à chaque fois juste et pleine de charme. Aurélien Gouas et Philippe Risler interprètent eux aussi plusieurs rôles avec brio, enfin le rôle du conteur joué en alternance par Jean-Christophe Cornier ou Gilles Vincent Kapps est truculent à souhait. Courez-y ! 

Audrey Jean

« La vie de Galilée » de Bertol Brecht
Mise en scène de Christophe Luthringer

Traduction Eloi Recoing

Avec : Régis Vlachos, Charlotte Zotto, Aurélien Gouas, Philippe Risler, Jean-Christophe Cornier en alternance avec Gilles Vincent Kapps
et les voix de Christophe Alévêque, Françoise Cadol et Pierre Dourlens

Jusqu’au 28 Avril

du mardi au samedi à 21H30
le dimanche à 17H

Théâtre du Lucernaire

53 Rue Notre Dame des Champs
75006 Paris

www.lucernaire.fr

Le texte intégral de la pièce est disponible chez l’Arche éditeur :

Brecht, La vie de Galilée
 

Audrey Jean