Articles

Théâtre : « L’absence de père  » d’après Anton Tcheckhov au TGP

Par Laurent Schteiner, le 17 novembre 2021 — Anton Tchékhov, guillaume poix, l'absence de père, Loraine de Sazagan, platonov, TGP St Denis — 3 minutes de lecture

L’absence de père, ce spectacle librement adapté de la pièce Platonov d’Anton Tchékhov, a été récemment présenté au TGP à Saint Denis. Loraine de Sagazan a su intégrer ce chef d’oeuvre dans une sphère moderne donnant libre cours à ses interprètes à un jeu d’improvisations avec le public.

« Si Hamlet avait peur de ses rêves, Michel Platonov a peur de vivre ». Cette assertion suffit à décrire un personnage complexe qui promène son mal de vivre et sa philosophie de l’existence. Petit Platon (Platonov) en référence au doute socratique qui l’anime, il se sert de ses traits philosophiques pour provoquer ses amis. Ceux-ci ne sont pas en reste. Son mal-être conduira à une situation de chaos dont il n’a aucune idée… l’absence de père structure ce spectacle. Pratiquement chacun des personnages n’a pas connu son père, ou l’a vu quitter le foyer. Cette situation engendre un déséquilibre des personnages et détermine plus ou moins leur chemin de vie. Michel, en rejetant son père alcoolique, emporte avec lui cette part d’héritage dont il ne peut se défaire.

(photo by Pascal Victor/ArtComPress)

Anna Patrovna reçoit ses amis dans la maison de son défunt mari. Endettée, elle se laisse séduire par Paul Pétrine, riche homme d’affaires. qui peut la sauver de sa faillite. Michel, père d’un petit garçon et instituteur, est invité avec sa femme Sacha. Michel prend conscience de la réussite de ses amis et de son échec personnel. Il n’a pas su convertir le capital dont il disposait à l’origine. Cette prise de conscience mâtinée de provocations à l’encontre de ses amis a valeur de revanche mesquine. Malheureux mais séduisant orateur, il n’engendrera que destruction et chaos.

Guillaume Poix a adapté cette oeuvre magistrale en la mettant au goût du jour. Cette modernité a permis à Loraine de Sazagan de créer une pièce originale et moderne. Les spectateurs répartis au quatre coins cardinaux de la scène deviennent à la fois voyeurs et acteurs. Les phases d’improvisation  brise le quatrième mur dans des échanges complices avec le public. Les trouvailles de mises en scène sont nombreuses et alimentent la dynamique du propos. Les comédiens sont justes et sincères. Ils font preuve d’une belle présence scénique interprétant avec brio cette pièce originale.

Laurent Schteiner

L’absence de père, librement adapté de la pièce Platonov d’Anton Tchékhov
adaptation de Guillaume Poix d’après une traduction d’Elsa Triolet
Mise en scène et conception de Loraine de Sazagan et Guillaume Poix

avec Lucrèce Carmignac, Romain Cottard, Charlie Fabert (en alternance Mohamed Belhadjine), Antonin Meyer-Esquerré, Chloé Oliveres, Mathieu Perotto, Roxane Roux, Benjamin Tholozan

  • Espace scénographique : Marc Lainé, Anouk Maugein
  • Lumière : Claire Gondrexon
  • Son : Lucas Lelièvre
  • Costumes : Suzanne Devaux
  • Régie générale : Kourou

Tournées :

  • Du 8 au 11 décembre 2021, Théâtre Dijon Bourgogne
  • Les 16 et 17 décembre, scène nationale 61
  • Du 12 avril au 14 mai 2022, théâtre de la Cité, Toulouse
  • Du 3 au 7 mai, Les Célestins, Lyon
  • Du 18 au 290 mai, La Comédie de Reims

 

Laurent Schteiner

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera révisé par les administrateurs si besoin.