Articles

Théâtre : Le cabaret DADA

Par Laurent Schteiner, le 19 novembre 2013 — Dada, theatre de nesle — 2 minutes de lecture

Le Théâtre de Nesle nous propose actuellement un spectacle cabaret autour de la période DADA. Ce spectacle musical qui se veut un voyage littéraire et musical à travers l’Europe de1916 aux années 50 se révèle d’un ennui profond.

Les profanes sont quasiment exclus de ce type de spectacle car aucun effort didactique n’est créé pour expliquer ce que l’on voit ou plus particulièrement ce qu’on entend. Si vous avez la chance d’arriver plus tôt, hâtez-vous de lire le feuillet explicatif qui vous est distribué à l’entrée. Pour les autres, vous ferez comme vous pourrez. La chanteuse soprano Blandine Jeannest de Gyvès se livre à un récital, quasi exclusivement, en allemand d’un bout à l’autre du spectacle. Accompagné au piano par Ludovic Selmi, elle prend des poses enchainant des chansons  qui n’en finissent plus.

CABARET DADA photo 1 (by Charlotte Spill)

Les effets sont totalement superflus ; pour mémoire, la présence d’un rétro projecteur qui envoie des brides de paroles peu lisibles au mur lorsqu’elles ne sont pas masquées par le comédien Richard Leleurtre ou encore une machine à fumer qui s’emballe faisant tousser le public.

Le comédien entrecoupe ce « one-woman show » de Blandine Jeannest de Gyvès par une récitation rébarbative au possible des textes de Boris Vian, de Desnos… On ne voit aucun ressenti de la part du comédien qui se contente de débiter ces superbes textes en jetant des cartes à jouer sur une table sans jamais regarder le public. La volonté de cette compagnie était très originale et intéressante de proposer un tel spectacle mais malheureusement elle a péché par excès de prétention.

 

Laurent Schteiner

 

Cabaret Dada de Blandine Jeannest de Gyvès

Mise en scène de Richard Leleurtre

Avec Blandine Jeannest de Gyvès, Richard Leleurtre et Ludovic Selmi (piano)

Scénographie : Jean-Pierre Schneider

Lumières:  William Orrego Garcia

Crédit Photo : Charlotte Spill

www.theatredenesle.com

Laurent Schteiner