Articles

Théâtre : Le fourmillant Révizor de Paula Gusti à la Tempête

Par Audrey Jean, le 20 janvier 2015 — Gogol, La Tempête, Paula Gusti, Révizor — 3 minutes de lecture

Paula Gusti nous propose un mise en scène au cordeau de la célèbre pièce de Gogol « Le Révizor » actuellement au Théâtre de la Tempête. Un univers foisonnant et généreux qui confère à la farce de Gogol une esthétique extrêmement poétique. A découvrir jusqu’au 15 Février !

Le_Révizor@Dominique_Vallès__

La ville est en émoi. Un mystérieux fonctionnaire envoyé par le gouvernement doit débarquer incessamment sous peu et il aurait, dirait-on, des instructions secrètes relatives au sort de la commune. Hors, le bourgmestre et ses acolytes véreux n’aiment rien moins que de profiter de leurs vies bourgeoises sans se soucier des problèmes du bas-peuple. Sous la pression de l’hypothétique visite ils se parent de leurs plus beaux atours et de la plus fervente hypocrisie et se préparent à à embobiner le dit Révizor. Mais l’on murmure qu’il serait déjà là, caché dans une chambre de l’auberge. Un quiproquo qui tombe à pic pour le profiteur Khlestakhov.

La pièce de Gogol est évidemment une satire délicieuse que l’on prend un plaisir sans fin à redécouvrir tant les thématiques de la corruption et du pouvoir sont intemporelles; mais force est de constater que ce classique bénéficie dans cette adaptation d’un nouvel éclairage, toujours intensément grotesque mais toutefois façonné par une scénographie plus poétique. Par un rigoureux travail de masques, ici plutôt de nez, Paula Gusti dresse une galerie de portraits drolatiques et touchants. Chaque personnage de Gogol se distingue par un détail, une manière de se mouvoir, une intonation de voix. Il en résulte une fresque parfaitement dessinée, une forme originale complétée par un sens aigu du tableau. En effet le metteur en scène distille des images saisissantes de beauté et surprenantes par leur lyrisme dans cette farce jubilatoire qu’est le Révizor. En choisissant de donner le rôle de Khlestakhov à un pantin elle amplifie dans un premier temps l’absurdité de la méprise des villageois. Visuellement la manipulation de la marionnette donne lieu ensuite à des scènes sublimes orchestrées avec finesse, notamment celle du tango ou encore les instants de choralité avec le peuple. La société est là dans toutes ses contradictions, le grinçant côtoie le rire, le laid prend la pose aux côtés du beau, et ce miroir déformant renvoie le spectateur à toutes les bassesses humaines, toutes les exubérances dont sont capables les hommes face à l’appât du gain. Paula Gusti finalise son atmosphère avec un décor habile modulable à vu et une création sonore jouée au plateau par le musicien Carlos Bernardo Carneiro Da Cunha. Un spectacle ambitieux qui au delà d’une distribution exemplaire se distingue avant tout par un travail minutieux, une précision redoutable.

Audrey Jean

« Le Révizor ou l’inspecteur du gouvernement » de Nicolas Gogol
Texte français André Markowicz
Adaptation et mise en scène Paula Gusti

Avec : Dominique Cattani, Florent Chapellière, Larissa Cholomova, Mathieu Coblentz, Sonia Enquin, André Mubarack, Laure Pagès et Florian Westerhoff

Musique et son : Carlos Bernardo Carneiro Da Cunha

Jusqu’au 15 Février
Du mardi au samedi à 20H
Le dimanche à 16H

La Tempête
Cartoucherie, route du champ de Manœuvre
75012 Paris

Audrey Jean