Articles

Théâtre : « Le jeu d’Anatole ou les manèges de l’amour » d’après Arthur Schnitzler

Par Laurent Schteiner, le 26 octobre 2021 — 'Hervé Lewandowski, Arthur Schnitzler, Le jeu d'Anatole, Lucernaire, Offenvabch, Tom Jones — 3 minutes de lecture

Le lucernaire vient de mettre à l’honneur une jolie comédie musicale de Tom Jones, Le jeu d’Anatole ou les manèges de l’amour. Ce spectacle, tiré d’Anatole d’Arthur Schnitzler sur une musique de Jacques d’Offenbach adaptée aux musiques du XXe siècle, est un joyeux moment de théâtre à partager en famille. La mise en scène d’Hervé Lewandowski, fluide et alerte, se décline sous forme de tableaux à travers le temps.

La mise en scène de ce spectalce tourne bien rond au rythme du manège de l’amour. Dans une Vienne intemporelle, les souvenirs d’Anatole prennent vie. Qui est-il ? Epicurien, Homme à femmes ? Tantôt séducteur, tantôt séduit, il ne laisse pas personne indifférent. Sur fond d’airs d’Offenbach arrangés par Tom Jones, Hervé Lewandowski nous invite à découvrir l’histoire d’Anatole qui se décline en cinq temps forts de 1910 à 1990. Ce faisant, il promène son regard sur cet espace temps où l’homme du XXe siècle n’a guère changé. Les rêves et les fantasmes se répondent toujours de la même façon dans les différentes époques qui nous sont présentées : la prodigieuse évolution des sciences psychiques aux années folles, de l’après-guerre à la libération sexuelle pour finir par le déclin du siècle des lumières. L’histoire d‘Anatole décrit la femme idéale. Un éternel féminin, désiré ou fantasmé, représenté à l’envie à travers ces tableaux.

Les comédiens chantent, dansent et interprètent à merveille cette comédie musicale. Saluons les prestations complètes de ces comédiens qui se sont emparés avec brio de cette adaptation de Schnitzler. Ce spectacle, haut en couleurs, brille par sa drôlerie, sa légèreté, son romantisme et sans doute par sa part de philosophie.

Laurent Schteiner

Le jeu d’Anatole ou les manèges de l’amour d’après Arthur Schnitzler
Adaptation : Stéphane Laporte

traduction anglaise de Lilly Lessing
Mise en scène de Hervé Lewandowski

avec Gaétan Borg, Mélodie Molinaro, Yann Sebile et Guillaume Sorel

  • Livret et paroles : Tom Jones 
  • Musique : Jacques Offenbach
  • Arrangements et musiques additionnelles : Nancy Ford
  • Direction musicale : Sébastien Ménard ou Jonathan Goyvaertz (piano)
  • Créations sonore : Geoffrey Bouthors
  • Lumières : Denis Koransky
  • Costumes : Julia Allègre
  • Scénographie : Natacha Markoff
  • Crédit photo : Noémie Kadaner

Lucernaire
453 rue ND des champs
75006 Paris

Tel : 01 45 44 57 34

Du 13 octobre au 28 novembre 2021 du mardi au samedi à 20h et le dimanche à 15h ou 17h

 

 

Laurent Schteiner

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera révisé par les administrateurs si besoin.