Articles

Théâtre : Le mythe des Atrides comme vous ne l'avez jamais vu "Les fureurs d'Ostrowsky" au Théâtre de Belleville

Par Audrey Jean, le 7 mars 2016 — Atrides, Gilles Ostrowsky, Jean-Michel Rabeux, theatre de belleville — 3 minutes de lecture

Gilles Ostrowsky est de retour toujours aussi furieux et on en redemande ! Le spectacle crée en collaboration avec Jean-Michel Rabeux « Les fureurs d’Ostrowsky » se rejoue actuellement au Théâtre de Belleville. La tragédie emblématique des Atrides y est ici diablement revisitée, on vous le promet vous n’avez jamais rien vu de tel !

Les fureurs 4@Ronan Thenadey

« On saute la guerre de Troie, sautons, tout le monde connaît et on arrive au retour d’Agamemnon. Dix ans de guerre ont passé, Agamemnon revient triomphant à Mycènes, les grecs ont rasé Troie, il n’en reste pas pierre sur pierre, ils ont ratatiné tous les Troyens, il y avait des bouts de Troyens partout. Et le roi est bien content de rentrer à la maison, son char s’arrête devant son palais, toute la ville est là pour l’accueillir, Clytemnestre lui souhaite la bienvenue, radieuse, voilà dix ans qu’elle attend le retour de celui qui a tué leur enfant elle paraît l’avoir oublié mais qui sait ! »

Il fallait au moins toute la folie de Gilles Ostrowsky pour relire avec autant de génie l’histoire trépidante et somme toute rocambolesque des Atrides. Rappelons en ici quand même les grandes lignes. Pour se venger d’un adultère, Atrée fait manger à son frère ses deux enfants en ragoût. Sur les conseils d’un oracle le frère Thyeste fait un enfant à sa propre fille Pélopia dans l’espoir de se venger à son tour. Naîtra donc Égisthe qui, lui, deviendra le meurtrier de son demi-frère Agamemnon qui est également son cousin. Voila c’est noir, c’est tragique et c’est souvent à n’y rien comprendre. Gilles Ostrowsky et Jean-Michel Rabeux se mettent donc en tête de clarifier pour le spectateur quelques aspects mystérieux du mythe en y interprétant pour notre plus grand plaisir tous ces personnages édifiants et hauts en couleur. Mais comme Gilles Ostrowsky est un comédien furieux l’explication prend rapidement l’aspect d’un délire jubilatoire totalement hystérisé. Le comédien ne nous épargnera rien, à grands renforts de têtes coupées, d’hémoglobine jaillissante et autres accessoires loufoques, il met son énergie légendaire au service de ce spectacle déjanté. Parfaitement mise en scène par Jean-Michel Rabeux la pièce révèle une maitrise absolue du tempo, au gré d’un rythme effréné chaque effet est pourtant minutieusement mesuré et précis; le duo a indéniablement une vraie capacité à réinventer intelligemment et férocement le mythe.
« Les fureurs d’Ostrowsky » est un spectacle jubilatoire et explosif à ne manquer sous aucun prétexte !

Audrey Jean

« Les fureurs d’Ostrowsky » un spectacle de Gilles Ostrowsky et Jean-Michel Rabeux
d’après (très très lointainement) la terrible histoire des Atrides

Mise en scène Jean-Michel Rabeux
Avec Gilles Ostrowsky

Le mardi à 21H15
Du mercredi au samedi à 19H15
Dimanche à 20H30

Théâtre de Belleville

Audrey Jean