Articles

Théâtre : Le Projet Luciole, un spectacle lumineux !

Par Laurent Schteiner, le 24 novembre 2014 — judith henri, le projet luciole, nicolas bouchaud, nicolas truong, theatre montfort — 4 minutes de lecture

Le Projet Luciole a illuminé le Monfort Théâtre à travers ce spectacle hors-normes qui ne rentre dans aucune case et dont l’originalité est flagrante. Le Projet Luciole vécu comme un projet philosophique de partage de la « scientifique moelle » avec le public s’avère être un moment drôle, étonnant et enrichissant. Ce beau projet fera bientôt école dans une tournée. Ne le manquez sous aucun prétexte !

Le Projet Luciole se veut avant tout un objet scénique destiné à créer un théâtre où la pensée critique est au centre même du spectacle. Une lumière que l’on distingue dans la nuit. La transcription de cette pensée trouve alors naturellement son écho dans la philosophie.

Luciole1

Les feuillets épars de philosophes jonchent le sol, les livres volent, les aphorismes fusent dans un espace consacré à la réflexion. Animé par deux comédiens excellents, Judith Henri et Nicolas Bouchaud, ce spectacle accueille des textes philosophiques où les concepts sont habités. Partant de ce postulat, ils nous font vivre « ces pensées qui n’ont de sens qu’éprouvées car il n’y a pas d’idées sans corps et pas de corps sans idées. » La mise en scène de Nicolas Truong laisse la part belle aux deux comédiens qui flirtent, dansent et débattent à l’envie avec humour et espièglerie les quatre principales critiques de la modernité (la critique catastrophique de Pasolini à Agamben, la critique déconstructionniste d’Heidegger à Derrida, la critique rationaliste de Badiou à Bouveresse et enfin la critique démocratique de Castoriadis à Rancière).

Ce spectacle qui a valeur d’ovni est truculent et totalement inédit. Reposant sur la mise en forme d’émotions à partir de pensées, ce spectacle nous convoque à célébrer la rencontre de la pensée critique avec son prolongement naturel : le théâtre. Ce nouveau couple est le bienvenu !

luciole2

Judith : « Le remplacement d’une orthodoxie par une autre n’est pas nécessairement un progrès. Le véritable ennemi, c’est l’esprit réduit à l’état de gramophone et cela reste vrai que l’on soit d’accord ou non avec le disque qui passe à un certain moment. »(Georges Orwell).

Nicolas : « C’est pourquoi, quand le citoyen écologiste prétend pose la question le plus dérangeante en demandant : « Quel monde allons-nous laisser à nos enfants ? » Il évite de poser cette autre question, réellement inquiétante : « à quels enfants allons-nous laisser le monde ? » ». (Jaime Semprun)

Nicolas : « Réfléchir cela signifie de toujours penser de manière critique et penser de manière critique cela signifie que chaque pensée sape ce qu’il y a en fait de règles rigides et de convictions générales. » (Entretiens d’Hannah Arendt)

Judith : « Voici donc pourquoi philosopher : parce qu’il y a le désir, parce qu’il y a de l’absence dans la présence, du mort dans le vif ; en vérité, comment ne pas philosopher ? ».(Jean-François Lyotard)

Laurent Schteiner
 
Le Projet Luciole de Nicolas Truong
Mise en scène de Nicolas Truong

  • Interprétation et collaboration artistique de Nicolas Bouchaud et Judith Henri
  • Scénographie d’Elise Capdenat et Pia de Compiègne
  • Lumière : Philippe Bertolomé
  • Photos : © Mathilde Priolet

Pour retrouver ce texte savoureux, voici le lien :
http://www.esseque-editions.com/16-projet-luciole.html

TOURNEES A VENIR

Les 2 et 3 mars 2015 au théâtre universitaire de Nantes

Les 5 et 6 mars 2015 aux Quinconces-l’Espal scène conventionnée Théâtres du Mans

Du 10 au 14 mars au TNB

Les 17 et 18 mars 2015 au Théâtre Anne de Bretagne scène conventionnée de Vannes

Les 23 et 24 avril à la Scène Musée du Louvre-Lens

Laurent Schteiner