Articles

Théâtre : Le Théâtre Dromesko et sa douce cérémonie

Par Audrey Jean, le 21 janvier 2016 — Igor & Lily, Le jour du grand jour, Monfort, Théâtre Dromesko — 3 minutes de lecture

Jusqu’au 30 janvier Le Théâtre Dromesko installe sa cabane fantasque sur l’esplanade du parc Georges Brassens et vous invite à pénétrer leur étrange univers peuplé de créatures en tous genres, au doux son de la musique tzigane. Une aventure théâtrale hors du commun aux côtés de ces nomades bouleversants !

34-drom6_fannygonin_-768x51234-drom7_fannygonin-683x1024

Igor et Lily, co-fondateurs du cirque Zingaro, ambassadeurs éternels du théâtre itinérant, incarnent avec un charisme unique le Théâtre Dromesko. Leur cabane en bois a depuis le 15 janvier investit l’esplanade du parc Georges Brassens pour être le terrain d’une expérimentation autour de la cérémonie. Mariage, baptême, enterrement, les acteurs aux multiples talents explorent avec un humour délicat tout ces rituels codifiés qui se succèdent inlassablement le temps d’une vie.

Le Théâtre Dromesko sait figer le temps, pour que chacune des situations grinçantes auxquelles leurs personnages font face se développent dans une lenteur poétique à l’extrême. Ainsi il est impossible de savoir au commencement de chaque scène où ces brillants acrobates, danseurs, comédiens veulent nous entraîner. Dans cette création où l’humain est le point de départ, où la mélancolie est omniprésente, l’on se surprend à rire aux éclats et l’instant d’après être ému aux larmes, on se perd, on s’oublie, subjugués par la force des tableaux. C’est un univers foisonnant empreint d’une nostalgie onirique d’où jaillit bruyamment par endroits une fantaisie au charme suranné, c’est une fête amère et indélébile. Unique en son genre le Théâtre Dromesko porte un regard follement juste sur la construction de l’intime, sur la hiérarchisation des rapports humains, sur nous enfin. Dans leur cabane le public est disposé de part et d’autre d’un couloir quasi-mystique où se dessineront les plus désuètes rencontres, les plus jolies danses, les regards les plus chargés, les situations enfin les plus burlesques. Ne vous étonnez pas d’y croiser un cochon, ou encore un marabout au long bec, les Dromesko ont évidemment des compagnons à leur image, loufoques et inattendus.  Un concentré d’humanité dans toute sa tragique beauté, sublime.

Audrey Jean

« Le jour du grand jour » une création du Théâtre Dromesko

Conception, mise en scène et scénographie : Igor & Lily
Texte : Guillaume Durieux
Jeu, danse, musique : Florent Hamon, Tom Neal, Lily, Guillaume Durieux, Violeta Todό-González, Igor, Zina Gonin-Lavina, Revaz Matchabeli, Manuel Perraudin et Valérie Perraudin

Jusqu’au 30 Janvier
Du mardi au samedi à 20H30
Théâtre Monfort
Espace chapiteau du parc Georges Brassens

Au Centquatre du 9 au 20 février 2016
Du mardi au samedi à 20H

Audrey Jean