Articles

Théâtre : "Le Vieux Juif Blonde" d'Amanda Sthers, une très belle proposition de Volker Schlöndorff !

Par Laurent Schteiner, le 11 octobre 2018 — amanda sthers, camille razat, le vieux juif blonde, theatre des mathurins, volker schlöndorff — 3 minutes de lecture

Le théâtre des Mathurins présente actuellement un spectacle de toute beauté, Le Vieux Juif Blonde d’après le célèbre texte d’Amanda Sthers. Ce texte, qui se pare tour à tour d’humour, de poésie et de drame, est mis en scène par Volker Schlöndorff,  le célèbre réalisateur incontournable de la nouvelle vague allemande et fervent admirateur du cinéma français. Ce spectacle, emmené tambour battant par une jeune comédienne, Camille Razat,  pétrie de talents, est à découvrir d’extrême urgence ».

D’entrée de jeu on assiste à un récit choral à la nuance près qu’il est dit par une seule et même personne. La jeune fille blonde, qui nous fait face, mélange les mots et les genres. Tantôt elle s’adresse à  nous sous l’identité de Joseph Rosenblatt , ancien déporté à  Auschwitz,  tantôt sous les traits de cette jeune fille un peu perdue. Les discours se télescopent et les émotions s’entrechoquent dans ce tourbillon identitaire. Qui est cette jeune fille blonde perdue et écartelée entre deux personnalités qui la possèdent et la détruisent peu à peu ? Joseph prend fait et cause pour elle dans les conflits qui l’oppose à sa famille : « Jamais les nazis ne m’ont giflé ainsi » s’exclame-t-elle en tombant à terre. Dans cet espace familial tendu, les rapports qui s’en détachent, sont rugueux.

Camille Razat est stupéfiante de naturel en  imprimant à son double personnage une puissance scénique impensable. Elle nous embarque totalement dans la névrose de son personnage jusqu’à son dénouement final. Cette comédienne  incroyable fait ici ses premiers pas sur scène ! Un véritable tour de force lorsqu’on connait la difficulté de ce personnage qu’elle endosse aisément. Aidée en cela par Stanislas Makovsky qui souligne au violoncelle son parcours erratique de vieux juif blonde.

La mise en scène de Volker Schlöndorff de ce texte d’Amanda  Sthers  s’avère très subtile et dépouillée. Un peu comme s’il avait voulu prendre un soin extrême du  texte et de la comédienne. Point de fioritures, la sobriété et la délicatesse priment avant tout donnant un éclat particulier à cette nouvelle création. Saluons donc ce travail précieux de ce metteur en scène majeur et  la performance de cette jeune comédienne qui nous a laissé bouche bée d’admiration !

Laurent Schteiner
 
Le Vieuf Juif Blonde d’Amanda STHERS
Mise en scène de Volker SCHLÖNDORFF
avec Camille RAZAT

  • Scénographie : Okarina PETER et Timo DENTER
  • Lumières : Kevin DAUFESNES
  • Musique : Stanislav MAKOVSKY
  • Photo : Richebé

Théâtre des Mathurins
36 rue des Mathurins
75008 Paris
Résa : 01 42 65 90 00 (de 14h à 19h)
www.theatredesmathurins.com
 
 

Laurent Schteiner