Articles

Théâtre : le visage et les corps de Patrice Chéreau

Par Laurent Schteiner, le 26 octobre 2013 — le visage et les corps, patrice chereau, Rond point — 2 minutes de lecture

En 2010, Patrice Chéreau investit le Louvre. Pendant plusieurs mois, il fera siennes les galeries du musée, et promènera sa pensée parmi les vestiges immobiles des visages et des corps silencieux.

Patrice Chéreau s’interroge : « Etre invité au Louvre ? Etre l’invité du Louvre ? » Il répondra à cette invitation par  « une pensée organisée » et non par une programmation. Journal de bord, essai, carnet de travail, Chéreau l’intime, nous livre ses  réflexions sur l’art, ses amours vibrantes, ses amitiés éternelles. Véritable pérégrination interieure  : il questionne, remet en question, raconte sa quête du beau, revient sur sa vie d’homme. Il nous livre une définition de son métier, comme pour tromper ses propres doutes

visage

Au fil des mots, on découvre une facette peu connue de l’artiste : un artiste insatiable, passionné, à l’imaginaire foisonnant, avide de création certes, mais pétri de doutes.

 

Au début du spectacle, la voix de Patrice Chéreau, chaude et feutrée. Des frissons parcourent le public. La salle retient son souffle. Ce texte sonne alors comme un testament, l’art comme résistance à la mort ; et l’âme incandescente de Chéreau rôde sur cette scène, sur toutes les scènes.

 

Sabrina Amghar

 

Les Visages et les Corps de Patrice Chéreau
Mise en espace : Philippe Calvario
 
Avec : Philippe Calvario
 
du 15 octobre 2013 au 10 novembre 2013
Du mardi au dimanche à 19h.
 
Théâtre du Rond-Point
2 bis, avenue Franklin D. Roosevelt
75008 Paris
Réservations : 01 44 95 98 21.
www.theatredurondpoint.fr
 
 

Laurent Schteiner