Articles

Théâtre : "Les Années" d'Annie Ernaux une formidable rétrospective sur fond de féminisme engagé

Par Audrey Jean, le 19 novembre 2016 — Annie Ernaux, Feminisme, Jeanne Champagne, Les annees, Théâtre 71 Malakoff — 3 minutes de lecture

Avec « Les Années » Jeanne Champagne signe un spectacle particulièrement intelligent où s’enchevêtrent dans une mise en scène sobre et pour autant soignée le récit de l’intime et celui d’une société, la parole d’une femme et celle de toutes les autres. Un spectacle polymorphe au service d’un voyage dans le temps allant de 1940 à nos jours pour mieux prendre conscience du combat de toute une génération d’individus pour faire avancer les idées et les moeurs. Absolument passionnant !

les-annees_16012001-62bfbenoite-fanton-ok

« Un samedi après-midi, piétinant, des milliers sous le soleil, derrière des banderoles, levant les yeux vers le ciel uniformément bleu du Dauphiné, on se disait que c’était à nous d’arrêter, pour la première fois, la mort rouge des femmes depuis des millénaires. Qui donc pourrait nous oublier.  » 

Agathe Molière incarne cette femme que nous allons voir grandir au fil du spectacle. De l’enfance à la femme, de l’innocence à la naissance des convictions politiques, de la légèreté de vivre à la férocité de l’engagement, nous assisterons à toutes ses transformations comme autant de changements dans une société qui mue. Accompagnée au plateau par le comédien Denis Léger Milhau, l’actrice virevolte et interprète avec beaucoup de simplicité ce personnage universel. Le duo prend à bras-le-corps cette montagne d’archives, d’informations, de chants, d’images pour faire défiler ce travelling hypnotisant du XXème siècle. L’écriture d’Annie Ernaux résonne sur le plateau avec force, les comédiens prenant soin d’interpréter avec sobriété  la langue précieuse et chargée d’émotions de l’auteure. Fortement engagée pour la cause des femmes la pièce remet notamment au goût du jour le sujet du droit à l’avortement revenant sur les difficultés historiques de ce combat à l’heure où ce droit inaltérable des femmes est de nouveau menacé dans plusieurs pays. Littéraire et pédagogique, d’une nécessité évidente  ce spectacle n’est en rien excluant pour les plus jeunes. Quand bien même vous n’auriez rien connu de l’arrivée fulgurante des couches lavables, de « Salut les copains » ou des premières chansons d’Elvis Presley vous serez saisi par l’ampleur du chemin parcouru. Il sera juste alors de se demander celui qu’il reste à faire.

Audrey Jean

« Les Années » d’Annie Ernaux 
Adaptation et mise en scène de Jeanne Champagne 

Avec Denis Léger Milhau, Agathe Molière et la voix de Tania Torrens

Samedi 19 Novembre a 19H30

Théâtre 71 scène nationale de Malakoff 

Audrey Jean