Articles

Théâtre : Les fausses confidences de Marivaux

Par Laurent Schteiner, le 21 février 2014 — isabelle hupert, luc bondy, Marivaux, Théâtre de l'Odéon — 3 minutes de lecture


Le théâtre de l’Odéon nous convie à redécouvrir les fausses confidences de Marivaux dans une mise en scène de Luc Bondy. Servi par de remarquables comédiens, Luc Bondy nous fait ressentir toute la finesse de cette magnifique pièce. La qualité de cette pièce, qui séduit toujours, ne se dément pas car l’amour qui dont on parle ici est abordé de la façon la plus moderne qui soit !

fc_1_pascal-victor

Si le propos de cette pièce parait simple, les interprétations se doivent d’être subtiles. Cette pièce basée sur le désir et le fantasme servent le jeune Dorante, fou amoureux d’Araminte. De facto le désir de manipulation de Dubois, chargé de l’aider à conquérir Araminte, assoit ses desseins d’influence. Dubois constitue le personnage clé de cette pièce. Il instille le désir chez Araminte en l’informant de l’amour que lui prête Dorante. Tout d’abord insensible mais flattée, celle-ci oscille entre le fantasme et la tentation avant d’être emportée à son tour pour le désir et l’amour. Isabelle Hupert joue très subtilement ce personnage qu’elle teinte d’humour. Ces hésitations sont également remarquables dans son esprit et dans sa démarche physique. Tout concourt à flatter l’amour-propre d’Araminte face à la passion dévorante de Dorante. De là nait son amour pour le jeune homme.

Le personnage de Dubois, interprété de fort belle façon par Yves Jacques, est le garant d’une société qui réclame l’ordre à tout prix. Une société qui défend ses valeurs morales et donc matérielles contre toute dérive. On retrouve là un thème récurrent de la sauvegarde des intérêts de la bourgeoisie où les intérêts financiers se confrontent aux sentiments.

Louis Garel, qui incarne Dorante, joue sa passion à fond en inondant Araminte de son amour. Une justesse de jeu, ajoutée à une belle présence scénique, donne au propos de cette pièce une tournure pleine de finesse. Une belle réussite !

 

Laurent Schteiner

 

Les fausses confidences de Marivaux (jusqu’au 23 mars)

Mise en scène de Luc Bondy

Avec Isabelle Hupert, jean-Damien Bardin, Manon Combes, Louis Garel, Yves Jacques, Sylvain Leveitte, jean-Pierre Malo, Bulle Ogier, Bernard Verley et Georges Fatna, Arnaud Mattinger

  • Conseiller artistique : Geoffrey Layton
  • Conseiller dramatique : Jean Jourdheuil
  • Décor : Johannes Schütz
  • Costumes : Moidele Bickel
  • Lumières : Dominique Bruguière
  • Musique originale : Martin Schütz
  • Maquillages / coiffures : Cécile Kretschmar
  • photo : Pascal Victor

Théâtre de l’Odéon – Théâtre de l’Europe
www.theatre-odeon.eu/fr

Laurent Schteiner