Articles

Théâtre : Maîtres anciens de Thomas Bernhard aux Déchargeurs

Par Laurent Schteiner, le 4 mars 2022 — Gerold Shumann, les dechargeurs, maitres anciens, thomas bernhard — 3 minutes de lecture

Les Déchargeurs proposent une reprise de ce petit bijou récemment présenté dans ce même théâtre, Maîtres anciens de Thomas Bernhard. La mise en scène de Gerold Shumann nous plonge dans cet univers si particulier de Thomas Bernhard où sa faconde et sa volubilité nous accueillent toujours avec délice.

Aborder cet objet théâtral revient à contextualiser le roman dont il est issu.  Le narrateur, interprété par François Clavier, observe son ami Reger, musicologue renommé, qui depuis plus de 36 ans effectue le même rituel en venant au musée d’art ancien de Vienne. Il prend place dans la salle Bordone, un matin sur deux, face à une peinture du Tintoret, L’homme à la Barbe Blanche. Puis, après quelques heures passées dans cette, salle, il se rend à l’Hotel Ambassador pour y passer l’après-midi.

Reger a la particularité d’avoir un avis sur tout. Développant un esprit critique prolixe, il déroule un tapis de logorrhées qui nous entraine dans son monde bâti sur la misanthropie. Tout y passe, l’art, l’être humain, la politique et la société viennoise qu’il abhorre et le qui le scandalise par-dessus tout. Mais un jour, son rituel est perturbé. Il décide de convoquer Atzbacher, un scientifique qui fréquente lui aussi le musée, à un mystérieux rendez-vous afin de lui révéler son secret…

La narration de François Clavier est magistrale. Il parcourt les monologues avec brio en changeant de tonalité et de couleur en fonction des personnages rencontrés : Irrsigler ou Artbacher. Ce seul en scène est un magnifique moment de théâtre à vivre tant la performance de François Clavier s’avère décisive. En illustrant cette adaptation avec bonhomie et subtilité, François Clavier nous rappelle la qualité intrinsèque de ce roman qui avait obtenu le prix Médicis étranger en 1985.

Laurent Schteiner

Maitres anciens de Thomas Bernhard
Adaptation (d’après la traduction de Gilberte Lambrichs) de Gerold Shumann
Mise en scène de Gerold Shumann

avec François Clavier

  • Musique : Fanny Mendelssohn
  • Collaboration artistique : Zoé Blangez
  • Voix : Thomas Segouin
  • Scénographie, Costumes : Pascale Stih
  • Lumière : Philippe Lacombe
  • Constructions décors : Jean-Paul Dewynter
  • Régie générale : Marinette Buchy
  • Quatuor Fanny : Christophe Giovaninetti (premier violon), Yibin Li (deuxième violon), Pierre-Henri Xuereb (alto) et Raphaël Chrétien (Violoncelle)
  • Ingénieur son : Raphaël Henry
  •  Copyright photo Pascale Stih

Théâtre Les déchargeurs
3 rue des déchargeurs
75001 Paris
Tel :  01 42 36 00 02 
www.lesdechargeurs.fr

durée 1h10

Jusqu’au 26 mars du mercredi au samedi à 21h15

Laurent Schteiner

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera révisé par les administrateurs si besoin.