Articles

Theatre : N'être pas né

Par Audrey Jean, le 24 janvier 2013 — humour, N'être pas né, one man show, petite enfance, Philippe Touzet, philosophie, Théâtre de Ménilmontant, Yves Cusset — 3 minutes de lecture

Yves Cusset propose une écriture nouvelle du one-man show avec son spectacle « N’être pas né » qui débute au Théâtre de Ménilmontant cette semaine dans une mise en scène de Philippe Touzet. Mêlant habilement philosophie, psychanalyse et humour il retrace dans une langue truculente les affres de la petite enfance. Amateurs de bon mots, n’hésitez pas !

 

L’auteur part du postulat que le fœtus est un être doté de sa pleine conscience et qu’on peut considérer que les neuf mois passés in-utéro sont plutôt le reflet d’une vie paisible et jouissive.  Yves Cusset est avant tout un philosophe et  c’est tout naturellement qu’il décortique avec délices le moindre fondement de notre existence. La naissance  n’est pour lui que la fin de ces vacances tout frais payé dans le ventre de maman, il l’assimile donc à une sorte de petite mort. C’est ainsi que nous assistons aux turpitudes de la toute petite enfance, liées à l’appréhension de tous les changements qu’il va rencontrer au cours de la suite interminable de chocs qu’est la vie.

 

« Epaté par ses tétons, je me suis laissé tenter par la tétée, et tout tétard que j’étais, je me suis même entêté à devenir un téteur patenté, cédant à la tentation avec ostentation. Je sais aujourd’hui que si j’existe, c’est parce que j’ai tété. Mais eut-il été possible qu’à l’époque même où je tétais, je le susse ? »

 

Yves Cusset fait preuve d’une belle prestation dans ce spectacle taillé sur mesure. Il accueille personnellement son public dans une décontraction totale et le fait immédiatement basculer dans l’absurde avec un prologue délirant qui n’en finit jamais. Mais l’originalité de la pièce réside avant tout dans la maîtrise de la langue, la forçe des mots qu’Yves Cusset tord et déforme afin d’en faire ressortir un autre sens ou une autre sonorité. Il en résulte une finesse et un humour poétique qui charme le spectateur au plus haut point. Ajouté à cela quelques effets de mises en scènes judicieusement choisis comme les échanges avec la régie, ou encore l’utilisation détournée d’objets d’enfants, et vous obtiendrez un one-man show inclassable !

 

Audrey Jean

 

« N’être pas né » de et avec Yves Cusset
Mise en scène de Philippe Touzet

 

Du 24 Janvier au 3 Mars
Du jeudi au samedi à 19H30
Le dimanche à 16H30

 

Théâtre de Ménilmontant

15 rue du retrait
75020 Paris

www.menilmontant.info

Audrey Jean