Articles

Théâtre : "Nos éducations sentimentales" d'après Flaubert au Théâtre 13 !

Par Laurent Schteiner, le 13 janvier 2018 — Flaubert, nos educations sentimentales, Sophie lecarpentier, Théâtre 13 — 3 minutes de lecture

« Nos éducations sentimentales » à l’affiche du Théâtre 13 constitue une très belle adaptation du roman de Flaubert L’Education sentimentale. Adaptée et mise en scène par Sophie Lecarpentier, cette pièce aux couleurs toujours aussi modernes nous conte le parcours d’amis à l’orée de leur vie. Les comédiens narrateurs et interprètes nous convie avec bonheur sur le chemin pavé d’une vie rêvée !


La jeunesse et son cortège d’insouciance et de rêves constituent la pierre angulaire de ce très beau spectacle.  Ces fantasmes qui sont censés baliser une vie. la réalisation constitue le dénominateur commun qui rassemble deux amis d’enfance Frédéric et Henri. Ce souhait de Frédéric est d’ordre sentimental alors que celui d’Henri est davantage tourné vers la réussite professionnelle. Leur recherche diverge alors que leur point de fixation les éloigne quelque peu l’un de l’autre. L’amour passionné que Frédéric voue à Marie Arnoux, mariée à Jacques, un ami, le possédera toute sa vie. Mais il est des bonheurs, qu’on effleure et, qui se dérobent telle une anguille. Flaubert, peut-être un précurseur de Freud, s’amuse à opposer à ces rêves de jeunesse un principe de réalité implacable. Devant un tel ratage où la faiblesse a pour écho une certaine lâcheté, Frédéric a rendez-vous avec un destin bien facétieux. Comment peut-on espérer survivre si ce n’est grâce à la philosophie. Une morale philosophique qui fleure bon l’amitié et la camaraderie.

La mise en scène de Sophie Lecarpentier est alerte et rythmée permettant de voir défiler l’histoire d’une vie, avec ses tours et ses détours. La scénographie simple et évolutive renforce le rythme de cette pièce dont la modernité ne gêne absolument pas l’esprit du roman. Bien plus l’adaptation ouvre vers cette possibilité d’autres vies rêvées et non atteintes. Tous les protagonistes vivent ses déboires et finissent par en accepter l’augure en faisant contre mauvaise fortune bon coeur.

Les comédiens sont excellents dégageant une authenticité de fait. Cette œuvre publiée en 1869 demeure d’une grande modernité. Le cadre musical créé à l’intérieur de cette pièce apporte un climat et une densité qui renforcent le propos de la pièce. Un spectacle à ne pas manquer en ce début d’année.

Laurent Schteiner
 
Nos éducations sentimentales d’après Gustave FLAUBERT
Texte et mise en scène de Sophie LECARPENTIER
Avec Stéphane BREL, Anne CRESSENT ou Valérie BLANCHON, Xavier CLION, Vanessa KOUTSEFF, Solveig MAUPU, Julien SAADA et la voix de Frédéric CHEBOEUF

  • Création sonore : Christophe SECHET
  • Lumière, vidéo et régie générale : Marinette BUCHY
  • Costumes : Solveig MAUPU
  • Scénographie : Charles CHAUVET

Théâtre 13
103A Boulevard Auguste Blanqui
75013 Paris
Résa : 01 45 88 62 22
du 11 janvier au 18 février 2018 à 20h, dimanche à 16h, relâche le lundi
 
 
 

Laurent Schteiner