Articles

Théâtre : Peter Brook le merveilleux !

Par Audrey Jean, le 1 décembre 2016 — Bouffes du Nord, Kathryn Hunter, Marie-Helene Estienne, Peter Brook, The Valley of Astonishment — 3 minutes de lecture

À l’occasion de la reprise de leur spectacle « The Valley of Astonishment » Peter Brook  et Marie-Hélène Estienne restaurent notre capacité à nous émerveiller, à nous étonner de la beauté de l’humain. On suit ici le parcours de Sammy Costas, une femme qui se découvre brutalement synesthète c’est-à-dire dotée d’une mémoire infinie. Délicatesse et maîtrise de l’art scénique sont les maîtres-mots de cette création absolument magique.

kathryn-hunter-jared-mcneill-marcello-magni-toshi-tsuchitori

C’est encore un voyage pénétrant que nous proposent Peter Brook et Marie-Hélène Estienne. Il s’agit ici de plonger dans les méandres du cerveau humain, de s’immiscer dans les replis méconnus de l’intelligence des hommes en s’intéressant de près au phénomène neurologique de la synesthésie. Sammy Costas en est atteinte, elle le découvre avec stupeur au détour d’une réunion de travail où elle s’illustre par sa capacité à retenir l’intégralité des conversations sans avoir pris aucune note. Elle est stupéfiante Sammy Costas mais elle est aussi stupéfaite. Il lui faudra dorénavant composer avec ce statut d’être extraordinaire. Pour elle, cette manière d’appréhender les informations, d’associer des couleurs aux mots est totalement normale. Dans son cerveau génial tout s’assemble naturellement dans une logique complexe et épatante, les lettres deviennent des images, des histoires incarnées, les chiffres s’écrivent sur un grand tableau noir que Sammy Costas ordonne ensuite proprement en trois dimensions dans sa tête. Ainsi elle est capable de mémoriser à l’infini des nombres autant que des mots, et avec elle ce sont d’autres personnages hors-normes et extraordinaires que nous allons découvrir au fil de ce conte passionnant.  Trois comédiens et un musicien se partagent l’interprétation de ces héros ordinaires avec maestria. Au milieu des hommes Kathryn Hunter est absolument saisissante, il y a tant de puissance et de sensibilité dans ce tout petit bout de femme à la voix rauque que l’on est littéralement hypnotisé. Ses partenaires à la scène ne déméritent cependant pas une seconde et nous enchantent tout autant au fil des rôles. La sensation est difficile à décrire mais il est toujours surprenant d’assister à la magie d’un spectacle de Peter Brook. En un peu plus d’une heure tandis que le plateau est presque nu, les comédiens sont comme auréolés d’un pouvoir mystique, le spectateur entrainé dans un périple merveilleux. « The Valley of Astonishment » ne déroge pas à la règle, et laisse planer longtemps derrière lui cette sensation unique d’émerveillement.

Audrey Jean

« The Valley of Astonishment » texte et mise en scène Peter Brook et Marie-Hélène Estienne 

Avec Kathryn Hunter, Marcello Magni et Pitcho Womba Konga et le musicien Raphaël Chambouvet

spectacle en anglais surtitré

Jusqu’au 23 Décembre
Du mardi au samedi à 21H
Matines les samedis 3, 10 et 17 Décembre à 15H30
Le dimanche 18 à 16H

Théâtre des Bouffes du Nord 

Audrey Jean