Articles

Théâtre : Pompée de Pierre Corneille

Par Laurent Schteiner, le 24 novembre 2013 — brigitte jaques-wajeman, Corneille, Pompée, theatre des abbesses — 3 minutes de lecture

Brigitte Jaques-Wajeman, en nous présentant Pompée de Corneille au théâtre des Abbesses, possède le talent indiscutable de transformer une tragédie classique en une œuvre haletante  toute en tension. Ce tour de force amène le spectateur à redécouvrir le génie de Pierre Corneille et l’envie de se replonger dans ses magnifiques tragédies.

En poursuivant son cycle Corneille après Nicomède et Surena en 2011 et 2012, Brigitte Jaques-Wajeman nous nous revient avec Pompée, une œuvre qu’elle n’hésite pas à ranger parmi les pièces dites « coloniales » de Corneille.

Pompée

L’intrigue se déroule en Egypte où Ptolémée, le roi, préside aux destinées de son peuple. Sa sœur Cléopâtre, ambitionne à son tour de monter sur le trône en lieu et place de son frère. Mais voilà que Pompée revient de la guerre en pleine déconfiture. Sa chute à Rome n’en est que plus certaine. Jules César, à son tour, s’arrête en Egypte pour revoir sa belle, Cléopâtre. Cette conjonction de facteurs va déclencher des complots en cascade avec en ligne de mire, le trône d’Egypte et la grandeur de Rome.

Le rythme haletant de cette pièce nous fait penser à un péplum tant les situations de crise se succèdent aux complots ourdis par Ptolémée et ses conseillers. Chaque personnage est dessiné selon des portraits différents savamment dosés apportant une richesse de jeu au propos de la pièce. Les comédiens font preuve d’une belle maitrise et d’une forte présence scénique. Brigitte Jaques-Wajeman remplit de belle manière son contrat en mettant en valeur la fascination que Rome entretenait avec ses alliés dans des rapports de domination exacerbée. Un très beau spectacle !

Laurent Schteiner

 

Pompée de Pierre Corneille

Mise en scène de Brigitte Jaques-Wajeman

Avec Yacine Aït Benhassi, Marc Arnaud, Anthony Audoux, Pascal Bekhar, Sophie Daull, Marion Lambert, Pierre5-Stéfan Montagnier, Malvina Morisseau, Aurore Paris, Thibault Perrenaoud et Bertrand Suarez-Pazos
 

  • Assistant à la mise en scène : 
  • Scénographie et lumière : Yves Collet
  • Collaboration lumière : Nicolas Faucheux
  • Accessoires : Franck Lagaroje
  • Costumes : Lauriane Scimemi
  • Maquillages et coiffures : Catherine St-Sever
  • Musique : Marc-Olivier Dupin
  • Assistant son : Stéphanie Gibert

 
Théâtre des Abbesses
31 rue des Abbesses
75018 Paris
www.theatredelaville-paris.com

Laurent Schteiner