Articles

Théâtre : "Rhinocéros" d'Eugène Ionesco par la Compagnie Caravane

Par Audrey Jean, le 18 avril 2016 — Cie Caravane, Essaïon, Ionesco, Rhinocéros, Stéphane Daurat — 3 minutes de lecture

La compagnie Caravane propose actuellement deux spectacles à l’affiche de l’Essaïon qui ont la particularité d’être représentés en quelque sorte en miroir. Tandis que le lundi, Catherine Hauseux met en scène Stéphane Daurat dans « Rhinocéros », ce dernier met en scène Catherine Hauseux dans « Quand je serai grande…tu seras une femme, ma fille ». Retour sur l’adaptation de la nouvelle signée Eugène Ionesco :
« Rhinocéros » demeure incontestablement intemporel.

PieceGalerie.4342.image.710x0

Dans « Rhinocéros » Eugène Ionesco utilise la forme d’une nouvelle pour dénoncer le fascisme en dépeignant, par le prisme de son héros Bérenger, une société en péril où les hommes se changent progressivement en pachydermes agressifs. Métaphore de la montée de l’extrémisme qui a contraint Ionesco à fuir la Roumanie pour la France, le texte ne perd en rien sa portée universelle et résonne avec force dans le monde d’aujourd’hui, un monde en combat constant contre l’obscurantisme. Stéphane Daurat interprète ce texte délicat avec beaucoup de sensibilité, avec la juste mesure il réussit à maintenir de bout en bout le fil tendu de la fable. L’exercice est pourtant périlleux, le comédien se doit d’interpréter tous les personnages de l’histoire tout en respectant son aspect narratif. Catherine Hauseux choisit alors dans sa mise en scène de distinguer les différents protagonistes par des petits gestes ou des attitudes conférant à l’exercice un aspect plus physique. S’il est surprenant dès le départ du spectacle l’effet s’essouffle parfois mais le récit d’Eugène Ionesco est tellement captivant, il résonne avec tellement de puissance que l’on oublie vite ces quelques redondances. Saluons le choix d’une scénographie épurée, un décor neutre évoquant une chambre d’hôpital ou une cellule de prison soulignant le crescendo de la sensation d’enfermement du personnage principal. Au fil de l’intrigue l’espace dévoilera une multitude de petits détails qui se fondent dans le récit avec une belle fluidité. En somme une adaptation de belle facture pour ce texte incontournable !

Audrey Jean

« Rhinocéros » d’Eugène Ionesco
Mise en scène de Catherine Hauseux

Avec Stéphane Daurat

Jusqu’au 30 Mai
Les lundis à 19H45
Essaïon Théâtre

Audrey Jean