Articles

Théâtre : Sortie d'usine

Par Laurent Schteiner, le 27 avril 2014 — le grand parquet, nicolas bonneau, sortie d'usine — 2 minutes de lecture

Le Grand Parquet met actuellement à l’honneur Sortie d’usine, un seul en scène unique particulièrement original de Nicolas Bonneau. Ce récit réhabilite le monde ouvrier l’espace d’un spectacle à travers une plongée à l’intérieur d’usines de pétrochimie et de confection. Au-delà des clichés, Nicolas Bonneau nous présente avec un grand réalisme un envers du décor cinglant et cynique à souhait. Ce spectacle inédit s’apparente à un véritable ovni qui mérite toutefois d’être resserré.

Nicolas Bonneau

Nicolas Bonneau nous présente sa rencontre avec le monde ouvrier avec subtilité et drôlerie même si le sujet, en lui-même, est grave en soi. Parti de son enquête sur le monde ouvrier afin d’asseoir un spectacle réaliste, Nicolas Bonneau a posé un regard et jeté une écriture fine et rythmée. Le tout sur un mode cocasse propre à éviter tout pathos et à rappeler que la réalité ouvrière peut être constituée de multiples facettes. La scène de l’atelier de confection est particulièrement savoureuse à cet égard. Ce spectacle, prétexte à une mise en abimes originale, balance entre la sincérité brute d’un univers ouvrier dépouillé de ses clichés et une drôlerie émouvante.

L’auteur et interprète complète son tableau d’une galerie de portraits d’ouvriers truculents en présentant au public différents aspects techniques de tel ou tel métier. De sorte que ce spectacle devient un tout culturel donnant à sa création un très beau cachet.

Laurent Schteiner

 

Sortie d’usine de Nicolas Bonneau

Mise en scène et collaboration à l’écriture de Anne Marcel

Avec Nicolas Bonneau

Scénographie : Vanessa Jousseaume
Lumières : David Mastretta

Le Grand Parquet
Jardins d’Eole, 35 rue d’Aubervilliers, 75018 Paris

Locations : 01 40 05 01 50
www.legrandparquet.net

Jusqu’au 18 mai les jeudis, vendredis et samedis à 20h00, les dimanches à 15h00 (relâche le 17 mai)

 
 

Laurent Schteiner