Articles

Théâtre : Voix secrètes

Par Audrey Jean, le 12 septembre 2014 — Adrien Popineau, Joe Penhall, theatre de belleville, Voix secrètes — 3 minutes de lecture

Présentée la saison dernière au Festival Péril Jeune de Confluences, la dernière mise en scène d’Adrien Popineau « Voix secrètes » sera programmée à partir du 17 septembre au Théâtre de Belleville. Une création percutante qui met en lumière la prestation lumineuse de James Champel , ainsi qu’un texte incisif de Joe Penhall. L’auteur prend comme point de départ le prétexte de la schizophrénie pour provoquer chez le spectateur un questionnement plus vaste sur la société et la difficulté de s’y trouver une place.

2091405672285

A sa sortie de l’hôpital psychiatrique Tom est très vite confronté à la difficulté de s’intégrer dans un monde qu’il ne comprend pas. Sa sensibilité et sa spontanéité à fleur de peau sont tour à tour agaçantes et attendrissantes pour son frère Steve qui tente de le mettre dans ce qu’il estime être la norme. Mais Tom est différent c’est comme ça, et malgré lui c’est cette différence qui va justement révéler et éprouver les personnalités qui l’entourent.

Ce texte nous plonge dans une atmosphère étrange habilement relayée par la mise en scène d’Adrien Popineau, on y retrouve un style dur, acerbe qui n’est pas sans rappeler l’univers d’Edward Bond par exemple. A travers ce portrait sans concessions d’individus en quête de sens dans leurs vies, Joe Penhall nous apostrophe sur notre vision du rapport à autrui. Le cheminement que suit Tom se situe au départ dans une certaine légèreté, un ton doux-amer. On rit avec lui de son originalité et de ses errances même si l’on perçoit déjà les signes d’un profond malaise. Mais subrepticement, presque malgré nous, à l’image du glissement vers la folie, le crescendo dramatique se noue jusqu’à nous enfermer avec les personnages dans une tension finale intense. Comme dans la tête de Tom les repères sur le plateau sont brouillés, on passe d’un espace temps à un autre, d’un lieu à un autre, les scènes s’imbriquant dans un fouillis très ordonné. Seul persistera de bout en bout le décor de fond constitué de panneaux blancs qui encerclent littéralement la scène. On y verra bien sûr la symbolique de l’enfermement de Tom dans sa propre psychose ainsi qu’une évocation flagrante du milieu hospitalier. Tous les comédiens sans exception sont ici investis et bouleversants de vérité, même si nous devons reconnaitre que James Champel centralise l’attention grace à une prestation millimétrée et une présence scénique remarquable .  Nous sommes en tous les cas ravis de cette reprise de l’un de nos coups de cœur Péril Jeune 2013 et vous invitons fortement à découvrir le travail de ces artistes prometteurs.

Audrey Jean

« Voix secrètes » de Joe Penhall

Mise en scène d’Adrien Popineau

Traduction : Blandine Pélissier & Dominique Hollier
Avec : Valentine Galey, James Champel, René Hernandez, Eric Pucheu & Hugo Seksig
Scénographie : Fanny Laplanne
Création sonore : James Champel & Eric Pucheu

Du 17 au 28 Septembre 

Du mercredi au samedi à 21H15
Dimanche à 17H

Théâtre de Belleville
94 rue du faubourg du temple

Audrey Jean