Articles

Théâtre : "Nature morte dans un fossé" en ce moment à la Manufacture des Abbesses !

Par Audrey Jean, le 19 mai 2017 — Celine Lambert, Fausto Paravidino, festival d'avignon, manufacture des abbesses — 3 minutes de lecture

Céline Lambert s’empare avec intelligence d’un texte jubilatoire de Fausto Paravidino. « Nature morte dans un fossé » actuellement à la Manufacture des Abbesses est en effet étonnant à plusieurs niveaux et le mettre en scène s’avère être un exercice périlleux duquel Céline Lambert parvient à s’extirper avec finesse. À retrouver également au Festival d’Avignon cet été !

Rentrant d’une soirée arrosée Boy percute un arbre avec sa voiture. La poisse ne s’arrête cependant pas là puisqu’il tombe sur un cadavre dans le fossé à côté de l’accident. Élisa Orlando a été froidement assassinée, battue à mort, son cadavre nu roué de coups et abandonné dans la froideur de la nuit. L’enquête démarre révèlant au fur et à mesure une série de portraits hauts en couleur.

Élaborée comme une enquête policière, la pièce se distingue par sa narration polyphonique et son intrigue éparpillée comme un puzzle à construire. Chaque personnage livre ainsi à la première personne son parcours, ses états d’âme et ses liens passés ou présents avec la victime permettant au spectateur d’avancer en temps réel sur la recherche du coupable. C’est donc une partition particulièrement délicate à mettre en forme, les personnages n’interagissant que très peu entre eux, tout se joue dans une suite de monologues dont la langue reste froide et brutale parfaitement représentative du style Paravidino. Céline Lambert parvient à s’extraire de ce carcan formel en ayant recours notamment à la video dans sa mise en scène, elle personnifie alors le rôle d’Élisa de la victime dans une série de petits films de très belle facture par ailleurs. L’ensemble prend alors une autre dimension, l’intrigue devient tentaculaire et la recherche du coupable se transforme en jeu macabre de haut-vol. Le jeu des acteurs bien que généreux et plein d’énergie manque cependant par endroits de finesse, l’exigence du texte et de sa forme ne supporte en effet pas très bien la caricature. Gageons que l’équipe saura ajuster sa fougue au fil des représentations pour aboutir à une interprétation un peu plus mesurée.

Audrey Jean

« Nature morte dans un fosse » de Fausto Paravidino
Mise en scène de Céline Lambert

Traduit de l’italien par Pietro Pizzuti © L’Arche éditeur

Avec : Raphaël Beauville, Isabelle Couloigner, Melchior Carrelet, Mehdi Harad, Romain Pirosa et Gwanaëlle Hérault

La Manufacture des Abbesses 
jusqu’au 11 juin
Le jeudi, vendredi, samedi à 21h et le dimanche à 17h

Théâtre Le Pandora – Festival Avignon OFF

Du 7 au 30 juillet 2017 – tous les jours à 16h30

Audrey Jean