Articles

Théâtre : « Seras-tu là ? » de Solal Bouloudnine au Théâtre 13

Par Laurent Schteiner, le 10 février 2022, mis à jour le 11 février 2022 — Seras-tu là ?, Solal Bouloudnine, Théâtre 13 — 3 minutes de lecture

Le théâtre 13 vient de mettre à l’honneur un objet théâtral étonnant, Seras-tu là ? de Solal Bouloudnine et de Maxime Mikolajczak . Ce one man show interprété par Solal Bouloudnine brille par son originalité et son intelligence. Ce spectacle autobiographique est une pleine réussite tant il engage son auteur sur les versants de la vie au travers d’un prisme philosophique, anecdotique et puissamment drôle !

A la question existentialiste de la fin de toute chose, y compris la sienne, Solal Bouloudnine a sa propre recette : éviter le début ! Cela s’avère d’autant plus compliqué pour un spectacle… Mais selon lui, il suffit simplement d’inverser les parties et le tour est joué. Jouant avec l’imaginaire et la réalité, Solal nous projette sans détour dans un monde désopilant où la drôlerie l’emporte sur la réalité implacable de notre fin de vie. Mais qu’on ne s’y trompe pas ! Derrière les facéties en façade de son personnage, Solal laisse percer une part de gravité qui l’assaille.

(c)Marie Charbonnier

Le point de départ est la mort le 2 aout 1992 de Michel Berger dans sa propriété de Ramatuelle, concomitante à celle de la famille Bouloudnine. Les vidéos de l’époque émaillées des chansons de Michel Berger essaiment le spectacle dont la chanson phare de Michel Berger Seras-tu là ? en est le titre éponyme du spectacle. Son décès signe pour lui, du haut de ses 6 ans, la fin de son enfance et révèle surtout la précarité de l’existence en général. Convoquant son père, un chirurgien facétieux, sa mère ou encore une un rabbin plein d’histoires, Solal passe en revue avec humour l’atrocité du cancer, des maladies cardiovasculaires ou vénériennes, de la solitude qui le hante, de l’incommunicabilité entre les êtres et son enfance qui s’est envolée un jour d’aout 1992. Refaisant l’histoire à rebours en s’inscrivant dans une boucle temporelle, il essaye de déjouer avec dérision ce jour fatal où tout a basculé. La chanson de Michel Berger prend alors tout son sens ! La mise en scène et le texte sont d’une précision remarquable et donnent au propos du spectacle une rare singularité qu’il convient de saluer.

Laurent Schteiner

Seras-tu là ? de  Solal Bouloudnine et Maxime Mikolajczak avec la collaboration d’Olivier Veillon
Mise en scène de Maxime Mikolajczak et Olivier Veillon

avec Solal Bouloudnine 

  • Création lumière, son, régie générale : François Duguest
  • Régie lumière : Olivier Maignan
  • Musique : Michel Berger
  • Costumes et accessoires : Elisabeth Cerqueira et François Gauthier-Lafaye

Théâtre 13
30 rue du Chevaleret
75013 Paris

Tel : 01 45 88 62 22
www.theatre13.com

Jusqu’au 18 février du mardi au samedi à 20h, le dimanche à 16h

 

Laurent Schteiner

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera révisé par les administrateurs si besoin.