Théâtre

Une soirée entre amis

Par Laurent Schteiner, le 24 octobre 2011 — akteon, Laurent Schteiner, Pinter — 3 minutes de lecture

L’aktéon nous présente actuellement une œuvre d’Harold Pinter, une œuvre militante, grinçante où l’on découvre un auteur engagé contre l’avènement totalitaire prôné par certaines sociétés. A travers une fable cynique, il s’attaque « au masque social » avec une particulière férocité. Cette pièce mise en scène par Jeanne Carnec  témoigne d’une forte valeur esthétique qui sied à merveille cette œuvre originale.

 

Sur fond de message répressif, une voix off nous délivre un discours censé apporter la solution à tous les maux que connait la société. Cette voix se pose en apôtre de l’ordre à établir. Un discours qui laisse la place à la mise en place de cet engrange brutal. Une société de petits bourgeois se met en scène en présentant cet ordre nouveau, dont les aspirations nous rappellent les sombres heures de l’histoire du XXe siècle. Une confrérie s’est créée et ne peut y entrer qui veut. Ce club a ses propres règles et ses propres codes. Cet emprisonnement de ses militants assure leur survie en condamnant l’élite pensante qui les menace. Témoin, cet homme ligoté et bâillonné qui trône en milieu de scène et qui rappelle sans cesse les aspirations déviantes de cet ensemble. Cet homme potiche, symbole de la résistance et des élites, assiste sans réactions à l’avènement de ce « club » très privé où la violence et la déraison constituent le ferment de ce nouvel ordre.

 

L’écriture caractéristique de Pinter se signale toujours par son sens de l’absurde, voire du burlesque. Ce « club » dont l’existence autant improbable qu’angoissante cible un message politique de son auteur à l’encontre des possibles dérives des sociétés. La mise en scène agissant en clair-obscur choisit d’animer tel ou tel groupe de personnages au gré de la pièce. La violence qui émane de la pièce devient absurde tant elle est inadéquate et décalée. La mise en scène traduit à la perfection ce mélange de crainte teintée de grotesque. Les comédiens jouent parfaitement cette farce cynique en apportant une sobriété à l’ensemble. Ce spectacle original nous étreint du début à la fin pour notre plus grand plaisir.

 

Laurent Schteiner

 

Une soirée entre amis d’Harold Pinter
Mise en scène de Jeanne Carnec
Traduction : Eric Kahane
Avec Teddy Atlani, Candice Beaudrey, Paula Budny, Jeanne Carnec, Julien Colignon, Isabelle Corbran, Thomas Jeanson, Alexandre Lhomme, Jean-Philippe Soubien et Jacques de Surrel

crédits photo : Delaty

Aktéon Théâtre
11 rue Du Général Blaise
75011 – Paris
www.akteon.fr
Réservations : 01 43 38 74 62
Du 23 septembre au 26 novembre 2011
Les vendredis et samedis à 20h.

Laurent Schteiner