Théâtre

Autour de la folie (Lucernaire du 27 juil au 16 oct. 2011)

Par Laurent Schteiner, le 4 août 2011 — 3 minutes de lecture

Un ovni a atterri au Lucernaire en la personne d’Arnaud Denis qui interprète avec talent un florilège de textes d’auteurs classiques autour de la folie. Ce spectacle inclassable, traduit sous forme de tableaux, décline les différents aspects de la folie en y superposant à l’envie une note d’humour ou de dérision. La précision des textes choisis et l’exigence de la mise en scène consacrent un spectacle dont le succès est garanti d’avance.

 

La scénographie atypique est minimaliste et présente deux chaises en vis-à-vis. L’une d’elle reste vide et représente celle du médecin. Le personnage est assis sur l’autre siège. Au fil de la pièce les chaises deviennent de plus en plus petites. La réduction de ces éléments s’apparente à l’évolution vers une introversion de plus en plus marquée des personnages.

 

Les couleurs de la folie sont variées. Arnaud Denis procède par tableaux successifs en nous présentant des typologies bien différentes (schizophrénie, paranoïa…) à travers des textes de Flaubert, Maupassant, Karl Valentin…et une chanson de Francis Blanche « ça tourne pas rond ».

 

L’humour corrosif dans ce spectacle se fait avec subtilité de sorte que le public sourit et rit malgré le tragique des situations qui se déroulent sous ses yeux. Au-delà de l’aspect même de ces pathologies, l’auteur aborde les thèmes universels de l’âme humaine. « Tout est faux ! Il suffit de posséder un ou deux organes de plus ou en moins pour être différent ! » Ainsi les sens nous trompent. Les couleurs ne sont appréciées par l’œil qu’à travers un prisme. Ce dernier est-il le garant de la pure vérité ? Ce raisonnement extrême rejoint des travaux réalisés par certains scientifiques. Ce spectacle pose la question philosophique récurrente de la souffrance mentale qui est de plus en plus forte au fil des scènes. Mais l’humour, toujours présent, permet de relâcher la tension du public fasciné par les représentations de la folie.

 

Le magnifique travail d’Arnaud Denis recense avec intelligence, le côté compulsif et démoniaque de certains états de la folie. Il touche les spectateurs tant sa sincérité est éclatante. Ces monologues, ou tranches de vie folle consacrent la complexité de l’âme humaine tant la frontière avec la folie est fine. Cette leçon de vie nous interpelle par delà cette magnifique pièce.

 

Laurent Schteiner

 

Autour de la Folie d’Arnaud Denis

Avec Arnaud Denis

 

Le Lucernaire

53 rue ND des champs

75006 Paris

résa : 01 45 44 57 34

www.lucernaire.fr

du mardi au samedi à 20h00

 

 

 

 

Laurent Schteiner

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera révisé par les administrateurs si besoin.