Théâtre

Les Reines

Par Laurent Schteiner, le 6 septembre 2011 — 3 minutes de lecture

Cette rentrée est marquée par un spectacle étonnant qui se joue au Théâtre Douze. Cette pièce de Normand Chaurette a été conçue dans une veine « Shakespearienne » où l’action se situe en amont du Richard III de Shakespeare. Elle consacre un épisode inédit des rapports qu’entretiennent les femmes avec le Pouvoir. Ce thème présente un aspect peu connu de l’histoire d’Angleterre où les ambitions de six femmes prétendantes au trône s’affrontent dans une « cour du chaos ». Ce spectacle constitue la très belle surprise de la rentrée.  

 

Ce spectacle met en scène six femmes qui aspirent toutes au même destin. Les ambitions et les légitimités des unes et des autres se rencontrent et s’entrechoquent. Aucune pitié n’est possible. Le pouvoir est là, à portée de main. Peu importe les moyens. Chacune se protège derrière son propre statut afin de défendre ses prétentions. Le temps court et la proximité d’une annonce révélant la future reine se précise. Cette pièce prend alors une autre direction, les tensions deviennent palpables et le spectateur est purement et simplement envouté par le dénouement tragique qui s’annonce.

 

La mise en scène d’Aude Ollier, loin d’être statique, conduit le public au cœur même de cet imbroglio, de cet enchevêtrement de passions à assouvir pour conquérir le pouvoir. Elle nous montre avec finesse les arcanes des émotions du destin de ces six femmes. Un sort qui sera heureux pour l’une d’elle. Cette mise en scène est inspirée par des morceaux de  musique qui accompagnent cette Histoire en marche. Un destin  qui pèse désormais sur les épaules de ces femmes.

 

Aude Ollier, metteure en scène et comédienne, tire parti de son expérience multiple pour nous asséner son regard incisif sur un texte très joliment écrit et dont les accents nous ramènent sans cesse à Shakespeare. Elle incarne également Anne Warwick avec talent en donnant à son personnage une profondeur que l’on découvre au  fil de la pièce. Un personnage qui prend une dimension effrayante par la possession du pouvoir. Ce pouvoir tant convoité devient soudain un objet de répulsion par certaines.

 

Les comédiennes sont criantes de sincérité. Leur jeu apporte une couleur, une tonalité propres à garantir des frissons aux spectateurs qui suivent les affres et les angoisses de leurs personnages dans leur quête du pouvoir. La force de ce spectacle réside dans sa simplicité. C’est ce qu’on appelle le talent, tout simplement !

 

Laurent Schteiner

 

Les Reines de Normand Chaurette

 

Mise en Scène d’Aude Ollier

 

Avec Aude Ollier, Soizic Fonjallaz, Caroline Valentin, Sophie Cartier, Dodds, Franka Hoareau et Eve Herszefeld

 

Musique : Stanislas Couix

 

Costumes : Claude Mollet

 

Théâtre Douze

6 avenue Maurice Ravel

75012 Paris

Résa : 01 44 75 60 31

theatredouze@laligue.org

Du 15 septembre au 16 octobre 2011

Les jeudis, vendredi et samedis à 20h30 et le dimanche à 15h30

Laurent Schteiner

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera révisé par les administrateurs si besoin.